300 AVC par an en Guyane

santé
Emmanuelle Mimeau
©guyane 1ère
Les accidents vasculaires cérébraux sont nombreux en Guyane près de 300 par an. Un chiffre élevé qui touche une population plus jeune que dans l'hexagone. La présidente de France AVC Guyane, le docteur Emmanuelle Mimeau tiendra une conférence sur la détection des signes précurseurs d'un AVC.
Selon le ministère de la santé, on a recensé sur l'ensemble du territoire national len 2010, 130 000 cas d'AVC ayant entraîné 33 000 décès. Ces AVC touchent des personnes âgées en moyenne de 73 ans, il s'agit de la moyenne nationale.
En Guyane la moyenne d'âge est de 63 ans, de 10 ans moins élevée que dans l'hexagone.Les cas d'AVC sont aussi dans la région de plus en plus nombreux chez les jeunes personnes. Il faut donc accentuer la prévention en expliquant notamment les mécanismes qui provoquent la survenance de ces accidents. La mauvaise hygiène de vie est souvent en cause. Il faut rappeler également les symptômes qui annoncent l'accident cérébral. Une détection qui doit être la plus précoce possible pour limiter les dégâts qui provoquent les décès ou les handicaps irréversibles.

La présidente de France AVC Guyane, le médecin urgentiste Emmanulle Mimeau et le pharmacien Fabien Sublet tiendront donc une conférence au pôle universitaire de Guyane à Troubiran vendredi matin de 9h00 à 12h00.

Emmanuelle Mimeau interviewée par Jean-Gilles Assard


« AVC, agir vite c’est important »
L’accident vasculaire cérébral - l’AVC - est la 3ème cause de décès en France. Il se manifeste soudainement par :
une déformation de la bouche
une faiblesse d’un côté du corps, bras ou jambe
des troubles de la parole
Si vous êtes témoin d’un de ces 3 signes, réagissez. Appelez immédiatement le SAMU, faites le 15.