"En attendant Piano Pianos"

musique
Willy Costille
Le pianiste Willy Costille ©Frédéric Larzabal
Initié en 2012, le rendez vous « Piano Pianos » revient ce jeudi 22 mai, le temps d’une soirée consacrée au piano dans la musique créole. Les pianistes Thierry Vaton de la Martinique, Georges Granville de la Guadeloupe et le guyanais Willy Costille en sont les invités.
Livre
©DR
« En attendant Piano Pianos » va se tenir jeudi soir à l’EnCRe. Cet événement organisé par les associations Ternaire et Carré Rouge Production autour du piano s’inspire de l’ouvrage co-écrit par Thierry Vaton et Georges Granville « Le piano dans la musique créole ». Il était donc logique que ces deux musiciens de talent et reconnus de la scène caraïbéenne et internationale fassent partie de cette aventure musicale. Willy Costille représente la Guyane et il n’est pas seul, deux complices l’accompagnent : Sawani-Makan à la percussion et le vocaliste David Padovani.


De l'orgue au piano

Le jeune guyanais de 32 ans a appris l’orgue durant 8 ans. Au départ il voulait s'initier à la guitare et au piano mais l’école d’orgue se trouvait à côté de chez lui, il s’y est rendu et y est resté. De l'orgue au piano, il n'y avait qu'un pas qu'il a franchi naturellement. Il n'a jamais arrêté l'apprentissage et a poursuivi des études musicales à Lyon.
Aujourd’hui cet organiste pianiste confirmé enseigne le piano à l’école municipale de Kourou et dispense des cours de musicologie à l’université de la Guyane.


Un répertoire éclectique

Sa première prestation internationale s’est faite au Cameroun en 2006 sur le projet « Arbre à musique ». En Guyane il est désormais souvent sollicité comme accompagnateur lors des concerts. Sa participation à "Pianao Pianos" le ravit. Elle lui donne l'occasion de s'exprimer sur deux registres. Celui de la tradition puisqu'il va interpréter deux pièces d'Edgard Nibul et de Maximilien Sabas des auteurs compositeurs du début du 20è siècle dont les oeuvres appartiennent au patrimoine musical guyanais. Mais Willly Costille qui s'intéresse à tout explore sans cesse les possibilités de son instrument et fera découvrir au public ce qu'il appelle une musique créole afro amazonienne à travers un set de 15 minutes en trio (piano, percussion, voix) avec "Vibr' A Sons".  




Le reportage de Frédéric Larzabal


Les élèves des écoles de musique en première partie
Le piano est l’instrument le plus appris dans le monde. En Guyane ce sont quelques 830 élèves pianistes dans les 4 écoles publiques et privées existantes sur le territoire, sans compter les élèves en cours privés.
Le parti pris pédagogique place les jeunes artistes et la création au cœur du projet Piano Pianos en participant à l’exposition et le soutien de ceux qui cherchent, inventent, surprennent, dérangent, séduisent …
Il a encore pris son sens dans la volonté ferme d’exposer les élèves les plus méritants des écoles de musique, mettant en avant les efforts consentis de chacun, donnant la possibilité d’investir une scène professionnelle pour ces jeunes pianistes prometteurs.