publicité

Trois mois de prisons avec sursis dans l’affaire « Chayan »

La décision du tribunal correctionnel de Saint-Laurent-du-Maroni, fera date en Guyane. Des propriétaires de chiens ont été condamnés à de la prison avec sursis dans l'affaire de Chayan. Un enfant d’une dizaine d’années attaqué le 13 mars 2013 par deux chiens à Saint-Laurent-du-Maroni.

  • Par Frédéric Larzabal
  • Publié le
En Mars 2013, le corps du jeune Chayan a été mutilé. Il a été blessé au bras et au flan suite à des morsures de chiens sur un site touristique de Saint-Laurent-du-Maroni. Une plainte sera déposée par ses parents, choqués. Les propriétaires des chiens ont été poursuivis par la justice pour blessures involontaires et divagation d’animaux dangereux. Le procès a finalement bien eu lieu.


Prison avec sursis, mais pas de dommages et intérêts 

Jugé le 10 avril dernier, les propriétaires des deux chiens ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Saint-Laurent à trois mois de prison avec sursis. Toutefois, le juge ne s’est pas prononcé sur la demande de dommages et intérêts. Une condamnation appréciée avec humilité par les parents de Chayan. Nicaise Létard, la mère, confie que les dommages auraient été une réponse à la prise de conscience que Chayan a été blessé dans sa chair : « Nous irons plus loin, nous irons au civil….nous espérons obtenir définitivement réparation pour Chayan ».
Une condamnation à l'encontre de propriétaires de chiens en Guyane, c’est une première. Une décision de justice qui devrait faire jurisprudence dans le département.

Le reportage de Thierry Merlin et Sefian Deie
Affaire Chayan


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play