11 nouveaux policiers municipaux en Guyane

sécurité
Police Municipale
©FL
Ce matin avait lieu à la mairie de Cayenne une remise d'attestations de formation initiale d'application des policiers municipaux. Ils sont 11 nouveaux promus à intégrer le corps de la police municipale avec fierté et motivation. 
Cette cérémonie de remise d'attestations de fin de formation était organisée par le CFPT (Centre National de la Formation Publique Territoriale) en partenariat avec la mairie de Cayenne. La ville capitale qui accueille ainsi dans ses rangs 5 nouveaux policiers, Mana 2 et les communes de Sinnamary, Macouria, Montsinéry-Tonnégrande et Matoury, 1 policier chacune. 
Des prises de poste qui interviennent dans une période où se pose avec acuité le problème de la sécurité des citoyens. Toutes les force de sécurité doivent travailler en complémentarité n'a pas manqué de souligner un des nouveaux gardien de la paix, Thierry. Mais tous ces agents auront à coeur d'appliquer les règles apprises dans le cadre de leur formation  axée sur la théorie et la technicité qui a duré 8 mois, de novembre 2013 à juin 2014 .
Trois femmes font partie de ces nouvelles recrues.
Durant cette manifestation, la maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth a promu trois agents - 2 hommes et 1 femme - au grade de brigadier chef. 

Les images de Frédéric Larzabal


 
Le cadre statutaire
Les agents de Police Municipale constituent un cadre d'emploi de catégorie C de la fonction publique territoriale au sens de l'article 5 de la loi du 26 janvier 1984 (article 1 du décret n° 94-732 du 24 août 1994).
Ils assurent, sous l'autorité du maire, la surveillance du bon ordre, de la sûreté et de la salubrité publique. Ils sont chargés de faire respecter les arrêtés de police du maire et d'exécuter les directives qu'il donne dans le cadre de ses pouvoirs de police. (article 2 du décret n° 94-732 du 24 août 1994).
Les agents recrutés par une commune sont nommés stagiaires par le maire pour une durée d'un an. Le stage débute par une période obligatoire de formation, dite formation initiale, de six mois organisée par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (article 5 du décret n° 94-732 du 24 août 1994).
A l'issue de celle-ci, le Président du Centre National de la Fonction Publique Territoriale porte à la connaissance de l'autorité territoriale son appréciation écrite sur le stagiaire, notamment sur les aptitudes dont il a fait preuve au cours de la formation (article 5 du décret n°94-933 du 25 octobre 1994).Les stagiaires ne peuvent exercer les fonctions afférentes à leur grade s'ils n'ont pas suivi cette période de formation obligatoire (article 5 du décret n° 94-732 du 24 août 1994).
(Source CNFPT Guyane)
Les Outre-mer en continu
Accéder au live