Léon Bertrand : "Je me battrai jusqu'au bout"

justice
Léon Bertrand
Léon Bertrand ©guyane 1ère
Condamné ce 12 août par le tribunal correctionnel de Cayenne à 1 ans de prison avec sursis, à 200 000€ d'amende pour complicité d’abus de biens sociaux et cinq ans de privation de ses droits civiques, Léon Bertrand reste combatif. Il fera appel de ce jugement.  
Le maire de Saint-Laurent du Maroni Léon Bertrand, ancien président de la SENOG et l'ex directeur de cet établissement ont tous deux été condamnés pour abus de biens sociaux à une peine d'emprisonnement de 1 an avec sursis pour le maire, de 18 mois avec sursis pour le Navennec, 200 000€ et 300 000€ et surtout 5 ans de privation de droits civiques pour les deux.
Léon Bertrand affirme que la prime de départ  d'un montant de 900 000€,  a été accordée à cet ancien collaborateur en toute légalité. S'il respecte la position de la justice, il va néanmoins continuer à se battre.
Les amendes réclamées aux deux justiciables dans cette affaire sont plus élevées que celles réclamées par l'avocat général.

Le reportage de Claire Giroud et Eric Boutin