Deux braqueurs arrêtés en flagrant délit lundi soir

justice
Gendarmes
©CC-BY-NC-SA
La police et la gendarmerie ont mis la main sur deux jeunes hommes, soupçonnés d’une dizaine de braquages à main armée sur Cayenne et d’une dizaine d’autres sur Rémire Montoly – Matoury. Uniquement des braquages contre des commerces de proximité. 

Ils étaient deux. Ils écumaient les « chinois » comme on dit, depuis début octobre. Presque deux mois de braquages, sur Cayenne, Rémire-Montjoly et Matoury qui commençaient à sérieusement inquiéter les commerçants.

Une belle opération de coopération entre services.

Sur ce dossier, la police et la gendarmerie ont travaillé ensemble pendant plusieurs semaines. Les témoignages ont permis d’établir un profil des malfaiteurs : deux jeunes guyanais, dont l’un fait environ deux mètres, toujours habillés en noir. Ils arrivent sur un scooter, noir également. Le conducteur reste dehors et l’autre braque le commerce armé d’un fusil à canon scié casque noir sur la tête.
Hier soir, les gendarmes les repèrent à Rémire Montjoly. Ils les suivent discrètement jusqu’au Super Printemps, route de Baduel. Nous sommes en zone police, mais les gendarmes continuent leur opération. Et au moment où l’un des braqueurs pointe son arme vers la caissière, ils interviennent. Une opération propre, sans coup de feu et sans violence.
A 20 heures 30, les gendarmes remettent les deux hommes à la police. Ils sont actuellement en garde à vue et ils auraient déjà reconnus un certain nombre de faits.
L’un des suspects a 20 ans, l’autre 22. Ils sont tous les deux de Rémire Montjoly. Ils seront présentés ce soir  ou demain devant un juge d’instruction. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live