publicité

Le chikungunya toujours bien présent en Guyane

L'épidémie de chikungunya se poursuit en Guyane. L'agence régionale de la santé vient de publier les tous derniers chiffres arrêtés au 18 décembre.

© DR
© DR
  • Guyane 1ère
  • Publié le
On recense désormais 9050 cas de chikungunya depuis le début de l'épidémie, il y a maintenant un an. Et le nombre de nouveaux cas détectés chaque semaine reste à un niveau élevé. Mais, heureusement, la situation ne s'aggrave pas : elle est à peu près stable depuis le début du mois de décembre.


Apatou, Grand Santi et Papaïchton en phase épidémique

En revanche, on constate des disparités sur le territoire. La zone de Roura est de moins en moins touchée et de fait l'épidémie diminue. A Cayenne, le nombre de cas est également en baisse. Malgré tout, les personnes touchées par le virus sont nombreuses, la ville capitale demeure donc en phase épidémique.
A noter que l'ouest guyanais, épargné depuis longtemps par le chikungunya est aujourd'hui touché de la même façon et trois nouvelles communes sont désormais en phase épidémique : Apatou, Grand Santi et Papaïchton.

Continuer à se protéger

Le seul moyen de se protéger de cette maladie est d'en éviter la propagation en luttant contre la prolifération les gîtes larvaires. Il est aussi impératif d'utiliser systématiquement des répulsifs pour éviter les piqûres de moustiques.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play