"Kassialata" super vainqueur de Mizik Lari 2015

carnaval
Kassialata à Rémire-Montjoly
©CL
Huit ans après le groupe Piraye, "Kassialata" remporte le concours de musique de rue Mizik Lari édition 2015. La fête fut belle sur le boulevard Edmard Lama où 6 groupes ont défilé au son des trompettes et tambours devant un public enthousiaste. 
Les deux premières éditions s'étaient déroulées à Matoury en 2006 et 2007 et voilà que c'est reparti à Rémire-Montjoly pour 2015. Le concours musical Mizik Lari qui est aussi une émission de radio retrouve sa place dans les événements carnavalesques de Guyane.
L'intérêt du public est toujours grand pour ce type de spectacle et il n'a pas boudé son plaisir cet après-midi, profitant du soleil et de la chaleur des groupes.

Une ambiance colorée et chaleureuse

Sur les 6 groupes présents deux étaient hors concours et ont ouvert la manifestion. La batucada de Unidos da Matinha qui a moins d'un an d'existence a offert une démonstration de rythme de samba et le groupe 351 de la Martinique a enchaîné dans un rythme endiablé qui a emporté le public.
A 16h45, les choses sérieuses ont commencé avec la toute jeune formation Eruption dont c'est la première année de carnaval. Les membres très jeunes ont séduit le public et le jury. Karéno a fait encore monter la pression avec une prestation vivante, très dynamique.
Puis les deux ténors du carnaval Mayouri Tcho Neg et Kassialata sont entrés en scène et n'ont finalement pu être départagés que par quelques points.

A 18h30, le président du Jury Amadeus proclamait les résultats. Kassialata, grand vainqueur, Mayouri Tcho Neg second et Eruption troisième.
Les défis sont déjà lançés pour l'année prochaine.
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015
MIZIK LARI 2015

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live