publicité

Faute de transport fluvial, les collégiens de Trois Palétuviers n'ont pas encore fait leur rentrée

La rentrée est terminée pour tout le monde ou presque, les collégiens de Trois Palétuviers dans le secteur de Saint-Georges de l’Oyapock n’ont toujours pas pu commencer leur scolarité comme tous les autres, faute de transport. 

Quelques maisons à Trois Palétuviers © Franck Leconte
© Franck Leconte Quelques maisons à Trois Palétuviers
  • Jessy Xavier
  • Publié le
Ils sont une quinzaine de collégiens de Trois Palétuviers concernés et à se rendre au collège Constant Chlore de Saint-Georges. Pas de rentrée pour eux faute de transport. Un transport fluvial sur l'Oyapock, le marché a pourtant été attribué, alors qu’est-ce qui coince ? 

Un marché pas assez précis et mal compris

Tout serait parti d’une formulation à en croire le détenteur du marché. Le transporteur Thierry Beltan parle d’un libellé du marché indiquant Saint-Georges et Aval. Ce dernier comprend qu’il est question du quartier de la crique Gabaret accessible en moins de 10 minutes en pirogue. En réalité la ligne couvre la prestation de transport scolaire des jeunes demeurant sur les écarts jusqu'à Trois Palétuviers à pas moins de 40 minutes en pirogue. De fait, ce dernier reconnaît que le marché stipule par contre clairement 80 minutes de transport soit l’équivalent d’un aller-retour. Il pense à une erreur et répond en conséquence. La prestation qu’il propose est sélectionnée, lorsqu’à la rentrée la confusion éclate, le transporteur veut réviser le marché sous peine de travailler à perte. Impossible lui répond l’autorité en charge le conseil général, le marché étant attribué. Reste une quinzaine de jeunes collégiens handicapés dans le suivi de leur scolarité. Faute d’accord, le transporteur devrait se désister du marché, permettant le choix d’une autre offre s’il y avait d’autres prestataires positionnés ou à défaut le Conseil Général devra lancer un nouvel appel d’offre.
Le maire de Saint-Georges de L’Oyapock Georges Elfort a alerté le Conseil Général et le Rectorat par courrier la semaine dernière sur cette situation qui pénalise la scolarité des jeunes de Trois Palétuviers.
Par ailleurs, le conseil général a mis en place, un marché de commande, pour pallier l’absence de transport scolaire à Trois Palétuviers. Une procédure d'urgence le temps de procéder à un nouvel appel d'offre.

Sur le même thème

  • éducation

    Handicap : les PEP une association dévouée

    Deux des structures des PEP s'appellent désormais  "Suzanne Will" et "Eliette Danglades". Les noms de deux grandes dames de la culture. L'association départementale des pupilles de l'enseignement public a été créée en 1971 pour accompagner les enfants, adolescents et jeunes adultes déficients.
     

  • éducation

    La finale de C'Génial a rassemblé 241 participants

    Ils sont impliqués depuis 3 mois dans la réalisation de leur projet. Plus de 200 élèves de 10 établissements ont participé ce matin à la finale du concours C'Génial à l'école supérieure du professorat et de l'éducation. L'objectif : promouvoir l'enseignement des sciences et des techniques. 

  • éducation

    Mana : la semaine de l'art au lycée Léopold Elfort

    La 2ème édition de la semaine de l’Art au lycée de Mana, a pour objectif de promouvoir la création artistique. Ce projet est porté par la maison des lycéens. Il réunit plusieurs artistes invités à partager leurs expériences avec les élèves et à leur faire découvrir les métiers d’arts.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play