publicité

Cambriolage au Parc amazonien : 7 fusils dans la nature

Un cambriolage a eu lieu au siège du parc amazonien de Guyane à Rémire-Montjoly, dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 février 2016. Des malfaiteurs se sont introduits dans le bâtiment et ont dérobé sept fusils.

© Guyane1ère
© Guyane1ère
  • Par Frédéric Larzabal
  • Publié le , mis à jour le
Dans la nuit du mardi 9 au mercredi 10 février 2016, l'alarme du Parc amazonien s'est déclenchée à 3 heures du matin. Le vigile venu sur place n'a rien vu. Le ou les cambrioleurs ont cassé une vitre au rez-de-chaussée à l'arrière du bâtiment. Ils ont ensuite retiré une grille, puis ont pénétré dans la pièce où se trouve une armoire blindée. A l'intérieur, cinq fusils de calibre 12 de marque Remington appartenant au Parc, et deux fusils Baikall, des armes de chasse saisies à des orpailleurs clandestins. Des fusils aujourd'hui dans la nature. Au Parc amazonien c'est la stupéfaction, Gilles Kleitz le directeur du Parc amazonien s’exprime à ce propos : « Toutes les garanties de sécurités règlementaires étaient mises en place (...) on déplore ce vol qui nous inquiète au premier degré ».
Les cinq fusils à pompe volés dans la nuit devaient équiper des agents du Parc pour leur mission de police de l’environnement. Les gendarmes ont relevé les empreintes sur le lieu du cambriolage, pour tenter de retrouver le ou les auteurs de ce vol, des cambrioleurs très bien renseignés.
 
Le reportage de Laurent Marot et Alfonso Martinez
Vol de fusils au Parc Amazonien

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play