Amazonie brésilienne : les animaux aussi victimes des très longues inondations

océan atlantique
Des animaux victimes ds inondations en Amazonie
Les éleveurs de bétail tentent de les aider à se mettre au sec ©Capture
Les inondations se poursuivent et semblent loin d'être terminées dans l'Etat d'Amazonas au Brésil. Des centaines de milliers de personnes en sont victimes. Victimes aussi de nombreux animaux qui ont perdu la vie ou se retrouvent dans un état lamentable.

L'Etat brésilien d'Amazonas est loin d'en avoir fini avec les crues du Rio Negro et du Solimões, branche amont de l'Amazone. Elles durent depuis des semaines. Plus de 450 000 personnes sont touchées.  A Manacapuru, dans la région de Manaus, les maisons sont noyées et hormis sur quelques sentiers de fortune, érigés sur pilotis, les déplacements se font en bateau.

Au secours des animaux victimes des inondations

Mais les humains ne sont pas les seules victimes. De très nombreux animaux, en particulier d'élevage sont morts. Les éleveurs tentent de protéger et nourrir leurs bêtes. Ils essayent de les regrouper dans des endroits non submergés. Certains, de l’eau jusqu’au cou apportent des végétaux à leurs vaches qui surnagent. Mateus Dos Santos, qui vit dans la zone inondée raconte avec émotion la dernière perte qu’il a subie :

"Nous travaillons tellement que lorsque nous avons vu l'eau monter, nous avons ressenti du désespoir. L'une des vaches s'est réveillée avec son veau mort sous elle. Cela signifie que nous avons perdu une partie de notre bétail. Mais c'est le combat que nous menons ici, pour essayer de garder nos animaux en vie pour ensuite les mettre au sec sur terre jusqu'à l'automne."

Un bétail survivant en piteux état

S'ils ne sont pas morts de nombreux animaux sont en piteux état. Irène Cruz da Conciençao, elle aussi dans la zone inondée, ne cache pas sa détresse devant un bétail devenu invendable :  

"C'est une calamité de voir nos animaux dans cette situation… Les animaux étaient gras et ils n'étaient pas blessés. Et maintenant, c'est difficile parce que nous voyons les animaux sortir de l'eau blessés et couverts de sang car les piranhas les attaquent. Nous sommes loin de pouvoir abattre nos bêtes"

Les agriculteurs sont inquiets. Les prévisions météo semblent annoncer de nouvelles pluies dans les mois à venir. Et l'inondation comme la dégradation de leur église, São Sebastião, ne facilite pas leurs supplications envers le ciel.

Inondations dans l'Amazonas
©Capture