publicité

Après un mois de conflit social, un accord a été signé à la préfecture de Cayenne

Après un mois de conflit social, le projet d'accord intitulé "Pou Lagwiyann Dékolé" a été signé ce vendredi 21 avril un peu avant 18h (heure de Guyane) à la préfecture de Cayenne entre les différentes parties. Ce document de huit pages acte plusieurs décisions pour l'avenir du département.

Après un mois de conflit social en Guyane, un protocole de sortie de crise a été signé à la préfecture de Cayenne. © Guyane 1ère
© Guyane 1ère Après un mois de conflit social en Guyane, un protocole de sortie de crise a été signé à la préfecture de Cayenne.
  • Guyane 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Il était près de 18 heures (heure de Guyane) ce vendredi 21 avril, lorsque le protocole de sortie de crise intitulé "protocole Pou Lagwiyann Dékolé" a été signé en préfecture à Cayenne. Ce document de huit pages met fin à un mois de conflit social dans le département. Barrages, manifestations, marche historique : la mobilisation guyanaise prend fin ce vendredi avec la signature de ce texte.
 

Les signataires

Parmi les signataires de ce protocole : les quatre parlementaires, le président de la Collectivité Territoriale de Guyane, le président de l’Association des Maires, le préfet et Davy Rimane qui a signé au nom du collectif "Pou Lagwiyann Dékolé". Tour à tour chaque partie à parapher ce document. Les signatures ont été apposées sur ce protocole "Pou Lagwiyann Dékolé". 

Ce que prévoit le protocole

Ce projet reprend l'ensemble des éléments du plan d'urgence pour la Guyane d'un milliard 86 millions d'euros. Il prévoit l'envoi de renforts de forces de l'ordre dans le département, l'implantation de la cité judiciare ou encore les 50 millions d'euros de compensation du RSA. La cession du foncier de 250 000 hectares pour la Collectivité Territoriale et de 400 000 hectares pour les peuples autochtones est également entériné, tout comme les accords sectoriels. 

Par ailleurs, l'Etat s'engage à examiner la demande des 2,1 milliards d'euros de financement de mesures complémentaires adressée par le collectif et les élus dans le cadre d'un plan additionnel d'investissement et de fonctionnement. Enfin, la saisie du gouvernement par le congrès des élus de Guyane sur la question statutaire qui interviendra à l'issue des Etats Généraux du projet Guyane est inscrit dans ce protocole.
© Guyane1ère
© Guyane1ère

Applaudissements de la foule

Pendant la signature du document, plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées devant la préfecture de Cayenne. Une fois le protocole signé, les membres du collectif se sont présentés au balcon de la préfecture. Olivier Goudet, porte-parole du collectif s'est saisi du mégaphone pour s'adresser à la foule qui a applaudi les déclarations du collectif. Des chants ont retenti. Des chants entendus bon nombre de fois lors des mobilisations des semaines passées. Le collectif a ainsi communié avec la foule durant plusieurs minutes. Une page d'histoire de la Guyane vient de s'écrire.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play