Braquage à Suzini : le commerçant libéré

faits divers
La police sur les lieux du braquage du 9 août
La police sur les lieux du braquage ©Killian Saïbou
Interpellé puis placé en garde à vue le soir du braquage le 9 août, le commerçant auteur du tir mortel sur l’un des deux malfaiteurs a été remis en liberté le lendemain en fin d’après-midi. Il devrait de nouveau être entendu et fait l’objet d’une enquête préliminaire.
Retour sur les faits

Vers 20 h ce mardi, deux jeunes hommes, armés, font irruption dans le libre service Super Baduel situé non loin du rond point Suzini à Cayenne. Ils mettent en joue la commerçante qui se trouve à la caisse et son fils. Dans le magasin, se trouve aussi une cliente. Alerté par le bruit, le propriétaire s’approche des malfaiteurs. Il est armé d’un fusil et aurait tiré à deux reprises, dont une fois en l’air. 

L’un des braqueurs est touché à l’omoplate au côté droit. Malgré les efforts des secours, il mourra quelques mètres plus loin, devant une maison, rue de la résidence Suzini. Son complice s’est enfui.

Ils ont laissé sur place, le butin d’un montant de 700 euros et une arme, probablement un fusil à canon scié. La  seconde arme des braqueurs ressemblait à un pistolet, mais il s’agissait en fait d’une arme factice.

Une enquête qui est allée très vite

Les investigations ont été menées très vite au lendemain du drame. Les services de police ont dans la matinée retrouvé le second braqueur blessé à la jambe par ce commerçant excédé qui a fait usage de son arme, un fusil à pompe. L’homme s’est en fait rendu au centre hospitalier de Cayenne. Ce n’est qu’en fin de matinée que les autorités ont pu formellement l’identifier. Il a été placé en garde à vue dans la foulée mais reste hospitalisé afin d’être soigné.

En fin d’après-midi, le commerçant placé en garde à vue la veille a été libéré. Il n’est pas mis en examen mais fait l’objet d’une enquête préliminaire pour homicide volontaire dans l’attente d’une éventuelle ouverture d’information. 

Il sera une nouvelle fois entendu par la police. Une confrontation avec le second braqueur pourrait avoir lieu dans les prochains jours voire les prochaines semaines.

Le reportage de Laurence Tian Sio Po et Eric Boutin

 

 

 

 

 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live