publicité

Le personnage mystérieux du touloulou hante le monde onirique du carnaval de Guyane. De sortie le samedi soir dans les dancings "Au Soleil Levant " puis chez Polina et depuis 2019 au Grand Palace, le touloulou tourne la tête des cavaliers. Et cette année, il n'a pas failli à la tradition.

N'est pas touloulou qui veut

Le touloulou un personnage de carnaval de Guyane

 

La salle mythique du Soleil Levant

© CL

Le ballet des touloulous au Grand Palace

22h00, les premiers touloulous arrivent au Soleil Levant. Ces femmes élégantes vêtues de costumes scintillants sont entièrement couvertes. Pas un centimètre de peau ne doit apparaître. L'anonymat est impératif, masquées, parfumées, elles vont mener la danse toute la nuit...

© CL

C'est comme cela, chaque samedi, de l'épiphanie au mercredi des cendres.

L'aventure Polina

En 1995, Daniel Sinaï, chanteur et hommes d’affaires, décide d’ouvrir un dancing pour les bals "paré masqué". Ainsi naît l’entité « Polina ». Un prénom tiré d'une chanson de carnaval où s'illustre une femme de tempérament prénommée Polina. Pour animer les bals, il débauche l’orchestre  Les Mécènes  qui jusqu’alors officiait chez Nana. Le succès est immédiat, car le public suit son orchestre!
Ce groupe de légende longtemps dirigé par Fortuné Mécène, le fondateur est à l'origine du fameux Piké djouk. Un rythme  qui agrémente la mazurka piquée telle qu'elle se danse pendant le carnaval. Qui ne connaît pas "le spécialiste des coups bas" et "Rot bo kanal" ou les versions revisitées de "Bay mo mang" et "La piqure". Et sachez que le traditionnel compas de fin de soirée est un moment que les afficionados ne manqueraient pour rien au monde.
Mais Polina a fermé ses portes en 2018 et n'a pas rouvert.
Mais un autre lieu a été trouvé pour les touloulous. Les bals se déroulent dans un hall des sports de Matoury aménagé en salle de bal baptisée le Grand Palace
Vivez le bal du samedi soir dans la salle le Grand Palace
La nuit des danseurs est longue, enivrés qu'ils sont par la musique des Mécènes
Mais tout à une fin...

 

"Chez Nana", là ou tout a commencé

Ce lieu de danse est intimement lié à la vie de Evelyna Modika surnommée Nana, créatrice de la salle de bal « Le soleil levant » en 1952. Nana y organise d’abord les bals du dimanche non costumés avec l’orchestre de Maurice Egalgi. Peu à peu cette salle devient le temple des touloulous ouvert seulement en période de carnaval, le samedi soir.
Durant les années 80, l’orchestre les Mécènes contribue à faire grandir sa notoriété. En 1995, l’orchestre des Blue Stars prend le relais et officie jusqu’à l’heure.
Les Blue Stars emmenés par leur leader vocal Victor Clet dit Quéquette vont accroître la renommée mythique du Soleil levant. L’orchestre créé  en 1969 notamment avec Yves Nugent, Victor Clet, José Chong Wa, Henri Néron se spécialise dans un répertoire traditionnel de biguines et mazurkas et crée notamment le fameux titre « L’istwé Nana », un incontournable des soirées de carnaval. Cet orchestre a une sonorité inimitable, appréciée de nombreux fans.
Revivez la soirée du 16 février
Une soirée qui dure!!!

Le vidé du matin avec l'orchestre des Blue Stars

L'orchestre des Blue Stars anime régulièrement depuis près d'une décennie le vidé du matin. Une tradition suivie par de nombreuses personnes et souvent en famille.
Les gens dansent derrière le camion entre 5h30 du matin jusqu'à parfois 9h avant de se disperser pour aller se restaurer de copieux petits déjeuners baptisés tchimbé tcho.
Le vidé du matin avec les Blue Stars le 24 février 2019 à Cayenne
Autre vidé cette année qui a remporté un franc succès, il s'est déroulé le 30 janvier, toujours avec l'orchestre des Blues Stars et c'était à Matoury.

La féerie des touloulous le samedi soir devant chez Nana

Les Nèg' marrons

Les Nèg'marrons représentent les esclaves enfuis des plantations appelés "marrons". Pour incarner ce personnage de l'histoire de l'esclavage, les carnavaliers s'enduisent le corps d'huile colorée à la suie de charbon. Vêtus de pagnes rouges avec un bandeau rouge sur la tête, ils déambulent avec un awara dans la bouche. Ce fruit de palmier est orange. Les Nèg'marrons assurent le service d'ordre de certains groupes le dimanche après-midi lors des cavalcades. Quand ils déboulent dans le cortège, la foule s'écarte, de crainte d'être aspergée.
Les neg marrons 2019