guyane
info locale

Coronavirus : les visites désormais interdites à l'ensemble des hospitalisés du CHAR

coronavirus cayenne
Interdiction visites CHAR
Les consignes de prévention contre le Covid-19 se renforcent et visiblement, aucune structure ne semble y échapper. Au Centre Hospitalier de Cayenne Andrée Rosemon, plus rien n’est laissé au hasard. En effet, les visites sont désormais interdites.
CHAR entrée
Les consignes de prévention contre le Covid-19 se renforcent et visiblement, aucune structure ne semble y échapper surtout lorsqu’il s’agit de préserver la santé des malades, des personnes vulnérables et du personnel médical. Au Centre Hospitalier de Cayenne Andrée Rosemon, suite à la dernière allocution du Président de la République, Emmanuel Macron, plus rien n’est laissé au hasard. En effet, les visites sont désormais interdites, cette mesure a pris effet ce mardi en début d’après-midi. 
 

Privés de visites

CHAR Filtre
Jusqu’à aujourd’hui, les personnes hospitalisées avaient droit à des visites à une seule condition : pas plus de une personne dans leur chambre. Ces nouvelles affiches placardées sur les murs des quatre entrées de l’hôpital parlent d’elles-mêmes : limiter radicalement la propagation du Covid-19
Juliette Besse directrice des fonctions support au CHAR 

"Cette mesure a pour objectif de limiter les rencontres dntre les individus, c'est le seul moyen de lutter contre l'épidémie". 


Pas de nourriture, ni vêtements

Les visiteurs ne sont pas autorisés à apporter de la nourriture et des vêtements aux patients. D’autres moyens de communications sont en revanche proposés. Les familles sur place regrettent et sont conscientes des risques majeurs. La majorité d’entre elles quittent l’accueil de l’hôpital sans contester la restriction. 
Le personnel médical précise toutefois, que pour certaines situations très exceptionnelles, les visites pourraient être éventuellement autorisées.
Enfin, les consultations et les examens jugés non prioritaires ont été annulés.
Visites interdites, consultations sous conditions, le Centre hospitalier Andrée Rosemon s'adapte au Covid-19.