Confinement : suite aux annonces d'Emmanuel Macron, les réactions se multiplient dans le monde de l'éducation

coronavirus
Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire à l'école Phinéra-Horth
©Frédéric Larzabal
Les réactions s'enchaînent suite à l'intervention d'Emmanuel Macron. Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées vont rouvrir leurs portes à partir du 11 mai. Une annonce qui inquiète les parents d’élèves et les enseignants sur notre territoire. 
41 000 élèves scolarisés des 222 établissements scolaires du territoire vont reprendre les cours à partir du 11 mai prochain. La France reste donc confinée jusqu’à cette date. Ensuite, le pays va amorcer la levée progressive de cette mesure de restriction exceptionnelle pour lutter contre la propagation du Covid-19. Ce sont d’abord les crèches et les établissements scolaires qui vont rouvrir.
 

Reprise oui, mais...en toute sécurité

L'intervention du chef de l’Etat suscite de nombreuses réactions. Dans le monde de l’éducation tout d’abord, les syndicats enseignants doutent que les conditions sanitaires permettent une reprise des cours en toute sécurité dans un mois. Pour certains professeurs, cette reprise interroge sur les moyens qui seront donnés pour maintenir les mesures de protection.
Le ministère de l’Education avait annoncé que les épreuves du baccalauréat et du brevet seraient validées en contrôle continu. Les élèves auront un mois et demi avant de terminer l'année scolaire.
Le reportage de Pierre Tréfoux :


 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live