publicité

Convention Evidence : Une légère amélioration de la sécurité aux abords des établissements scolaires

Lutter contre la violence et les incivilités en milieu scolaire et aux abords des établissements, c’est l’objectif des signataires de la convention Evidence. Justice, police, gendarmerie, rectorat et collectivités affinent ce dispositif chaque année afin d’améliorer leurs procédures communes. 

Comité de pilotage pour la convention Evidence © Jessy Xavier
© Jessy Xavier Comité de pilotage pour la convention Evidence
  • Sébastien Laporte/Jessy Xavier/CL
  • Publié le , mis à jour le
Le 18 septembre, le comité de pilotage du dispositif Evidence (mis en place en 2014) s’est déroulé au lycée Michotte à Cayenne. L’occasion d’un point d’étape, deux semaines après la rentrée.
Face aux représentants de l’Etat et du rectorat, les personnels de l’éducation prennent la parole. Une professeure de sport raconte l’agression d’élève dont elle a été témoin au stade Lafontaine à Cayenne car la violence ne se limite pas à l’enceinte des établissements scolaires.
 

Une rentrée 2018 plus calme globalement 

Forces de l’ordre et services de l’académie tentent d’améliorer à travers ce comité de pilotage leur dispositif de lutte contre la violence et les incivilités, dans les collèges et les lycées.
Cette rentrée s’est mieux  passée que celle de l’an dernier, à en croire leur bilan. Mais quelques points restent préoccupants, en ce qui concerne les transports scolaires et la circulation des armes.
Pour les personnels en fonction sur le terrain, le dispositif Evidence peut encore gagner en efficacité.
Autre difficulté, les établissements scolaires ne signaleraient pas systématiquement les faits de violence au rectorat.
 

La ville de Saint-Laurent plus touchée par les faits de violence

Lors de l’année scolaire 2017-2018 près de 200 faits de violences ont été recensés dans les collèges et lycées. On compte également plus d’une centaine d’atteintes aux personnes. Particulièrement touchée la ville de Saint-Laurent qui concentre la moitié des faits relevés. Une attention particulière doit être porté sur la capitale de l’ouest a expliqué le préfet Patrice Faure.
Tous les acteurs conviennent que l'implication des communes doit être amplifiée.

Le reportage de Guyane la 1ère

 
La convention Evidence

La convention EVIDENCE (Endiguer Violences et Incivilités en Développant les Echanges pour Normaliser le Climat Educatif) signée dans un premier temps le 3 juillet 2014 a été étendue le 1er avril 2016 aux établissements privés, agricoles et à l'université de Guyane. Cette convention vise à renforcer la coopération entre les signataires (Préfecture, rectorat, CTG, justice, gendarmerie, police, PJJ, DDAF, Université, enseignement diocésain) en vue d'améliorer la sécurité dans et aux abords de établissements et de mieux combattre la violence. Les actions définies dans cette convention portent leurs fruits et doivent être maintenues et ou intensifiées :
- Mise à jour des diagnostics de sécurité dans chaque établissement
- Le correspondant sécurité doit être connu de toute l'équipe éducative afin de faciliter les échanges d'information entre établissement et forces de l'ordre 
- Développer l'installation de moyens de vidéo protection
- Intensifier les actions de citoyenneté mises en place par le Comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté
- Développer la médiation 
- Développer les actions d'aide à la parentalité 
- Maintenir les remontées d'incidents rencontrés par les établissements via le cabinet du Recteur 
- Adapter les patrouilles en fonctions des faits. Les services de l'Etat facilitent en tant que de besoin le recrutement d'emplois d’avenir dans ce domaine. Les comités de pilotage et de suivis de cette convention se réunit en tant que de besoin. Un bilan annuel des actions est réalisé et des adaptations proposées.

Sur le même thème

  • éducation

    Handicap : les PEP une association dévouée

    Deux des structures des PEP s'appellent désormais  "Suzanne Will" et "Eliette Danglades". Les noms de deux grandes dames de la culture. L'association départementale des pupilles de l'enseignement public a été créée en 1971 pour accompagner les enfants, adolescents et jeunes adultes déficients.
     

  • éducation

    La finale de C'Génial a rassemblé 241 participants

    Ils sont impliqués depuis 3 mois dans la réalisation de leur projet. Plus de 200 élèves de 10 établissements ont participé ce matin à la finale du concours C'Génial à l'école supérieure du professorat et de l'éducation. L'objectif : promouvoir l'enseignement des sciences et des techniques. 

  • éducation

    Mana : la semaine de l'art au lycée Léopold Elfort

    La 2ème édition de la semaine de l’Art au lycée de Mana, a pour objectif de promouvoir la création artistique. Ce projet est porté par la maison des lycéens. Il réunit plusieurs artistes invités à partager leurs expériences avec les élèves et à leur faire découvrir les métiers d’arts.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play