Coronavirus : dépistage aux quartiers Charvein et Acarouany de Mana

coronavirus
Dépistage à l'Acarouany dans la commune de Mana
Dépistage à l'Acarouany dans la commune de Mana ©Pierre Tréfoux
Suite à la prolifération rapide du virus Covid-19 sur le territoire, un centre de dépistage en drive a été réalisé par la Croix-Rouge en partenariat avec la Mairie de Mana à Charvein et l'Acarouany, les 29 et 30 juin 2020. L’occasion pour les populations les plus isolées de se faire dépister.
A l’Acarouany, sur la place centrale en face d’un bâtiment de l’ancien hôpital des lépreux, un centre de dépistage mobile a pris place pour la matinée. C’est ici que toutes les personnes symptomatiques ou ayant été en contact rapproché avec un cas confirmé Covid et ayant des facteurs à risques sont accueillies pour se faire dépister. Les habitants sont alertés par des médiateurs de la croix rouge dont Wim Saaqy :

Les gens étaient intéressés à savoir et comprendre, il y en a plein qui sont venus. Ils n'avaient pas forcément les symptômes c'est pour pouvoir comprendre et aussi faire les tests si c'est nécessaire...

 
Dépistage à l'Acouarany - Mana
Dépistage à l'Acouarany ©Pierre Tréfoux
Une trentaine d’habitants ont été dépistés. Le drive permet de toucher plus de monde surtout ceux qui ne peuvent se déplacer.
Teng Va est un habitant de l'Acarouany :

Je travaille au collège de Mana, on m'a dit qu'il y a plusieurs cas. C'est pour ça je voulais savoir si j'ai les symptômes. On m'a dit que c'est normal, suis rassuré.


La dengue complique la tâche

Tout est fait pour que les patients ne se croisent pas. Une zone d’attente, puis une zone médicalisée où ils sont reçus par un médecin, puis zone d’accueil et enfin zone de dépistage. Mais pas facile de repérer les véritables symptômes avec la double épidémie de dengue qui sévit en même temps sur le territoire. Clémence Batisse interne en médecine générale :

C'est un peu compliqué. La fièvre on l'a dans les deux. On envoie beaucoup de patients se faire dépister pour le Covid mais qui n'ont peut-être que la dengue. Mais au moins ils sont dépistés.


L’équipe sanitaire est composée de sept personnes. C’est la deuxième semaine de dépistage mobile dans la région mise en place par la municipalité de Mana dont Arlène Bourguignon est la 1ère adjointe :

Nous avons des zones et écarts de vie à Mana qui sont assez grands. Donc en partenariat avec la Croix rouge et la réserve sanitaire nous avons étudié le territoire et indiqué certains points où il fallait venir réellement tester la population.


La municipalité envisage de mobiliser les médecins du territoire et un laboratoire privé pour effectuer des dépistages dans le bourg de Mana prochainement.