Coronavirus : le comité scientifique demande que les tests PCR soient obligatoires pour toute arrivée en Guyane

coronavirus
Comité scientifique
©Anthony Hilaire
Comme chaque lundi, le comité scientifique territorial était réuni ce matin à la Collectivité territoriale de Guyane. Les membres de ce comité ont à nouveau émis un certain nombre de recommandations afin de contrôler au mieux l'épidémie de Covid-19 sur le territoire. 
Comité scientifique
©Anthony Hilaire
Le comité scientifique territorial réuni ce matin à la Collectivité territoriale de Guyane. Les membres de ce comité ont à nouveau émis un certain nombre de recommandations afin de contrôler au mieux l'épidémie de Covid-19 sur le territoire. Trois aspects se dégagent dans le cadre de la gestion de la crise Covid en Guyane selon eux. Tout d'abord le test PCR doit être obligatoire pour toute personne arrivant sur notre territoire et ce afin de faire face à la recrudescence de l’épidémie dans l’hexagone et surtout aux Antilles.

"Aujourd'hui les passagers venant de l'hexagone doivent présenter un test PCR négatif. Il y a un flou en revanche sur les personnes qui arrivent des Antilles et d'ailleurs.'"  

Mirdad Kazangi, directeur de l’Institut Pasteur de Cayenne


Sensibiliser les jeunes

Comité scientifique
©Anthony Hilaire
Autre point mis en exergue : l’importance de la sensibilisation des jeunes au strict respect des gestes barrières afin d’éviter la propagation du virus auprès des personnes à risque, ainsi que l’amplification de la vaccination grippale.

"Il y a des jeunes ou des personnes âgées qui viennent et nous ne savons pas si c'est la Covid ou la grippe. Si ces enfants ou ces personnes âgées sont vaccinées, on serait à même de mieux déterminer l'origine des symptômes." 

Docteur Serge Plénet membre du Conseil scientifique :


La collectivité territoriale de Guyane appelle de son côté à la création d’une nouvelle cellule de crise regroupant toutes les structures de lutte contre l'épidémie.
Autre point abordé, l’installation d’un centre de dépistage à l’université de Guyane, une recommandation qui fait suite à un constat : la multiplication des clusters en milieu universitaire dans l’hexagone. 



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live