Coronavirus : prise de température obligatoire au point de contrôle routier d'Iracoubo

coronavirus
Contrôle Iracoubo
Depuis le début du mois, le point de contrôle routier d'Iracoubo contribue à la limitation de la propagation du virus. Sa mission était à l’origine le contrôle de l’immigration et des trafics. Aujourd'hui, les gendarmes prennent la température des automobilistes. 

 
Point routier à Iracoubo et Covid
Iracoubo et son point de contrôle routier... Installé depuis 1992, une brigade de la gendarmerie vérifie l’identité de tous les voyageurs venant de l’ouest ou de l’est du pays. Depuis le mois de mars et la crise sanitaire, la mission des Forces de l’ordre a bien changé.
Lieutenant David Rachon commandant du point de contrôle routier d’Iracoubo confirme : 

"La mission principale est la lutte contre l'immigration, là on est passé au contrôle du respect de l'arrêté préfectoral concernant le Covid-19". 


Un contrôle Covid effectif depuis le 4 juin 

Point routier à Iracoubo et Covid
Depuis le 4 juin, le personnel de la sécurité civile et les pompiers relèvent la température de tous les passagers des véhicules de personnes se rendant vers l'ouest. Si la température est au-dessus de 38, les usagers doivent remplir un questionnaire. Ce questionnaire doit être renseigné quant à la nature des symptômes ressentis et la date de leur début. Un contrôle qui depuis 28 ans divise les conducteurs qu’ils soient d’ailleurs ou de la commune. Un avis tranché surtout depuis l’émergence du virus dans 18 communes sur 22 . N’a-t-on pas trop attendu pour l’empêcher d’atteindre l’ouest ?
Lieutenant Sébastien Vasse chef de la mission d’appui en situation de crise Sécurité Civile Préfecture de Guyane se justifie : 

"Sur la partie ouest il n'y avait pas d'affolement au départ. Les autorités ont pris la bonne décision au bon moment. Nous sommes présents depuis le 4 juin". 


Reste que l’ouest est aujourd’hui touché, plus d’une centaine de cas ont été diagnostiqués depuis le déconfinement en Guyane.
Le reportage de Jean-Gilles Assard :

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live