Couvre-feux et pass sanitaire, les cayennais désabusés et exaspérés par les privations de liberté

coronavirus
Marché de Cayenne
©C.Parfait
Un nouveau couvre-feux s'applique dès ce soir. Au marché de Cayenne ce matin, certains usagers sont exaspérés par ces restrictions à répétition tandis que d'autres s'adaptent bon gré mal gré. Malgré tout il y avait peu de monde, déjà les effets de ces nouvelles mesures impactent les ventes.

Le couperet est tombé une nouvelle fois en Guyane ce jeudi après l'annonce du préfet de Guyane suite à la réunion de la cellule de crise interministérielle. La liberté de circuler se réduit dès ce samedi dans 9 communes. Le couvre-feux commence ce soir 19h jusqu'à lundi 5h.

 

Des mesures jugées inefficaces et privatives de liberté

Et les réactions étaient mitigées au marché de Cayenne ce matin. Entre exaspération et résignation, les habitants obtempèrent bon gré mal gré.

Allan est facteur. Ces mesures barrières lui paraissent ridicules : Il faut juste avoir son masque. Cela me gêne car cela me prive de ma liberté. C'est fait exprès pour que l'on aille se faire vacciner et je ne me ferai pas vacciner, point barre!

Pour Luiz, ces confinements à répétitions depuis plus d'un an lui pèse et empiète sur sa liberté : je sais il faut protéger, améliorer, encadrer ... mais c'est aux autorités à penser un peu mieux aux conditions de ce confinement.

Même son de cloche avec Valérie : je ne me fais pas vaccinéer parce que je me traite avec les méthodes naturelles. Il faut respecter les distanciations sociales. Je pense aux entreprises qui sont en train de couler à cause de ce confinement. Un jour l'être humain ne pourra plus supporter...

Donovan est vacciné et assume son choix mais trouve idnamissible que l'on oblige les autres à le faire. Pour Laurent, il n'a pas d'opposition particulière, il s'est conformé à la routine mais n'admet pas le pass sanitaire.

Gaëlle trouve cette mesure disproportionnée :  ... par rapport à la situation. Autant mettre le pass sanitaire tout de suite et ne pas traumatiser davantage les entreprises. Donc on en a marre, pourquoi continuer avec des mesures qui n'ont pas donné de résultats concrets...

Toutefois, il y avait peu de monde dans les allées du marché. Les effets restrictifs de ces nouvelles mesures se font déjà sentir. 
Globalement les plus inquiets restent ceux qui ont un commerce à faire tourner et qui ne voit pas la fin de leurs difficultés.