A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

C.Taubira et l'affaire Dieudonné

  • Par Phil Labonté
  • Publié le
Rappelez-vous en effet les propos de la ministre de la justice suite au spectacle « Le Mur » du très controversé Dieudonné. Le racisme et l’antisémitisme, disait alors Christiane Taubira, sont des délits qui souvent mènent au crime.
Ces provocations putrides testent la société, sa santé mentale, sa vigilance ; il nous faut y répondre » Fin de citation.
 
Des propos qui interpellent un collectif d’avocats martiniquais qui adresse une lettre ouverte à la garde des sceaux ; courrier publié sur le site du journal Bondamanjak.
 
Ce collectif regrette  que Christiane Taubira n’est pas manifesté le même engagement et la  même rapidité à condamner lorsqu’elle-même a été comparé à un singe par une femme française, une enfant et par un journal qui la trouve maligne comme un singe.
Pas de réaction aussi ferme et rapide non plus quand, je cite, la cour de cassation a rendu un arrêt par lequel la France, pays du code noir, prétend une fois de plus, expulser les noirs de l’humanité, foulant du pied la loi sur l’esclavage et la traite négrière.
Ou étiez-vous quand la cour de cassation a rendu cette décision immonde et ouvertement négrophobe ?
Qu’avez-vous fait contre ce jeu pervers et nauséabond des juges français, s’interroge ce collectif d’avocat et de poursuivre que votre silence a abasourdi ceux de votre peuple ; votre impassibilité nous a désarmé.
 
Bref, un courrier au lance flamme adressé à la ministre de la justice ;  plus prompt visiblement à dénoncer le racisme antisémite que le racisme anti nègre.  On est toujours mieux servi ou défendu que par soi-même, peut-être, sauf que, sans me faire l’avocat de Christiane Taubira, la lutte contre le racisme n’a ni couleur, ni de race, ni de religion : par conséquent, dénoncer une dérive, c’est fustiger les autres déviances dans leur globalité ; tel est donc la cause que maitres Claudette, Maryse Duhamel et Dominique Monotuka  devraient s’attacher à défendre.
 
Charly Torres, A MO KI DI
 
présenté par
vos programmes tv