A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

La 4G

  • Par Phil Labonté
  • Publié le
Serions-nous un département de seconde zone ? Oui me diront certains compte-tenu de notre déficit en réseaux routiers, en équipements structurant ou en plateaux techniques sanitaires et j’en passe. Cette fois c’est sur le plan technologique que se porte l’interrogation. Alors que notre territoire abrite la base spatiale de l’Europe et que de nombreux satellites de télécommunications sont mis sur orbite depuis la Guyane, nous sommes encore à la traîne. Je m’explique, depuis le premier janvier dernier plus de 12 500 sites en France sont couverts. Vous vous demandez sans doute de quelle couverture je parle. Il s’agit ni plus ni moins de la 4G, la quatrième génération des standards pour la téléphonie mobile. Elle permet le très haut débit mobile. Un rêve absolu pour ceux qui aiment télécharger, échanger : musiques, vidéos, photos et films. Certes à ce jour la Guyane n’est pas la seule région privée de cette formidable avancée technologique. Selon le site « LES ECHOS.fr » d’autres départements sont dans la même situation que nous : le Cantal, la Creuse ou encore la Lozère. Des zones souvent considérées comme sinistrées économiquement parlant. A l’instar de la Guyane diront les esprits chagrins. Cependant on nous présente souvent comme un véritable laboratoire, aux potentiels multiples avec une croissance démographique qui dépasse le taux national, voire européen. Sans oublier cette jeunesse qui représente plus de la moitié de la population et qui est addicte aux nouvelles technologies. Il n’y qu’à voir le nombre de connectés à Facebook, sur twitter ou whatsapp. Alors la 4G restera t-elle une utopie pour les guyanais ? L’avenir nous le dira. En attendant nous devons nous contenter de la 3G, quand ça veut bien marcher …
 
Patrick Clarke, A Mo Ki Di
présenté par
vos programmes tv