publicité

A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

Rapprochement Parti Socialiste Guyanais-Phinéra

  • Par Phil Labonté
  • Publié le
Ce qui est sure pour l’heure, c’est que le parti socialiste guyanais écrit une nouvelle page de son histoire en se ralliant à Marie-Laure Phinéra-Horth pour les municipales 2014… La réconciliation entre le PSG et Marie-Laure qui en 2008, avait claqué la porte du parti en compagnie de Rodolphe Alexandre et d’autres militants dissidents. Et la voilà aujourd’hui qui reçoit et accepte le soutien du parti.
 
A défaut donc de trouver un candidat, le PSG effectue donc le choix, naturel, de se rapprocher d’un enfant de la maison Catayée et cela après de longues discussions internes et certainement d’âpres tractations avec l’intéressée. Discussions et débats internes sur l’intérêt de soutenir celle qui auparavant nous a tourné le dos : comment oublier et pardonner cela ?
 
Pour faire de la politique, visiblement, vaut mieux ne pas être rancunier, savoir faire le dos rond et fermer les yeux quand il le faut, pour voir plus loin.
Vendé dèyè pour gadé douvan pour le parti socialiste guyanais soucieux de remettre la main sur le chef-lieu et poursuivre la reconstruction et le réveil amorcé depuis la victoire de Gabriel Serville aux dernières législatives.
Vendé déyè pou wè douvan pour Marie-Laure Phinéra-Horth qui entend mettre tous les atouts de son coté pour remporter un scrutin majeur et sortir de son statu de remplaçante de son AMI, Rodolphe Alexandre.
 
Mais ce mariage de circonstance signifie t-il pour autant un retour au bercail pour Marie-Laure Phinéra-Horth. Si oui, nous le voyons mal dans le rang de simple militant. D’où cette question : la transition Marie-José /Marie-Laure à la tête du PSG serait-elle  déjà en marche ?
L’avenir nous le dira.
 
Charly Torres, A MO KI DI
 
présenté par
publicité
vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play