Coronavirus : les appels au secours se multiplient sur la rive brésilienne à Oiapoque

coronavirus saint-georges
L'hôpital de la ville frontière Oiapoque
L'entrée de l'hôpital d'Oiapoque ©Claude Joseph
C'est un véritable cri de détresse que lance José Gomès qui vit en Guyane. Il est originaire d’Oiapoque où la crise sanitaire Covid-19 s’aggrave. Il interpelle les autorités françaises pour qu'elles viennent en aide aux soignants de la ville frontière qui travaillent avec peu de moyens. 
La situation dans l’Amapa est problématique. Et juste de l’autre côté de la frontière, à Oiapoque, c’est la crise. La situation semble hors de contrôle.
José Gomès vit en Guyane mais est originaire d’Oiapoque où la crise sanitaire s’aggrave. Sur place, on compte une soixantaine de cas positifs au Covid-19 mais ce chiffre pourrait augmenter très rapidement selon ce président d’association. Il explique que la population, environ 25 000 habitants, est complètement abandonnée par l’état brésilien. Les soignants sont aussi d’après lui complètement dépassés. Il interpelle les autorités françaises : aider Oiapoque permettrait d’éviter un transfert des cas vers la Guyane via Saint-Georges.
 

José Gomes, originaire d'Oiapoque


Une solution : aller sur place aider les soignants

Autre témoignage celui de Marie-Rose, infirmière à Saint-Georges qui estime qu'il est urgent d'agir.  Des homologues Oiapoquois ont lancé un appel à l’aide qu’elle tente de relayer à travers la structure dont elle est membre « L’association des infirmiers de Guyane ».
Sur place en effet, ils manquent de médecins mais aussi de matériels de protection individuelle comme les masques, les gants, les blouses etc... Beaucoup de soignants, complètement dépassés ont donc été contaminés.
Marie Rose compte sur la coopération transfontalière afin que les choses à Oiapoque s’arrangent. Cela serait bénéfique aussi pour la population guyanaise affirme t-elle.

Marie-Rose infirmière à Saint-Georges


Un premier appel à l'aide fin avril

Cette situation chaotique a déjà été soulignée et prise en compte dans le cadre de la coopération transfrontalière. Et la présidente de l'Union des commerçants d'Oiapoque qui organise sur place la distribution de paniers de vivres pour les plus démunis avait déjà lancé un premier appel à l'aide à la fin du mois d'avril :

Lima da Silva Campos, présidente de l'Union des commerçants d'Oiapoque


Une situation qui s'aggrave à Saint-Georges

Si à Oiapoque, la situation sanitaire est chaotique, sur la rive française, à Saint-Georges, les inquiétudes se font de plus en plus grandes. L'opération de dépistage commencée depuis quelques jours porte ses fruits et les cas de Covid-19 déclarés augmentent. Ce 13 mai avec 10 nouveaux cas on recensait 37 personnes contaminées. La commune oyapoquoise est désormais le plus grand cluster de Guyane.
 
Les chiffres du coronavirus à Oiapoque le 13 mai
Cas confirmés 57
Cas suspects 151
1 décès