L'hôpital de Cayenne va expérimenter un sérum anti-venin fabriqué au Mexique

santé
Accueil de l'hôpital Andrée Rosemon à Cayenne
Accueil de l'hôpital Andrée Rosemon ©guyane 1ère
L'hôpital de Cayenne pourrait très bientôt être doté d'un sérum anti venin officiel venu du Mexique. L'ARS lance une étude scientifique pour attester de la validité de ce sérum déjà utilisé à l'hôpital de Saint-Laurent
Le sérum anti venin mexicain utilisé pour traiter les morsures de serpents à Saint-Laurent va être évalué à l'hôpital de Cayenne. Le décès de au mois de janvier par morsure de serpent a mis en évidence, la nécessité de disposer d'un anti venin officiel.
Au centre hospitalier de l'ouest guyanais, un anti venin sérum polyvent fabriqué au Mexique est utilisé depuis des années avec une autorisation temporaire. L'agence régionale de santé va le faire évaluer par un comité scientifique international. Ce sérum n'existe pas en France, il sera donc importé. Pour traiter une trentaine de patients il faudra constituer un stock de boîtes de sérums évalué à 180 000€ valable deux ans.
Les soins seront dispensés au service de réanimation.

Le reportage de Renaud Terrazzoni, Eric Boutin et Martial Gritte