guyane
info locale

Justice : la polémique enfle suite à la présence d'amiante dans une annexe du tribunal

justice
Tribunal
©J Helgoualch
L'affaire du tribunal...C'est ainsi que l'on peut désormais qualifier la fermeture du Palais de justice à Cayenne. La présence d'amiante a été identifiée dans une annexe du Tribunal de grande instance. Aucun diagnostic amiante n'a été fait dans le bâtiment historique du tribunal depuis 2006.

 
Le Palais de justice de Cayenne est fermé jusqu'à nouvel ordre. Résultat : plus aucune audience au tribunal. Le personnel est transferé dans d’autres lieux. C'est une situation de crise après la découverte d’amiante dans une partie de l’immeuble Lam Cham annexe du tribunal.
Patrick Chevrier président TGI détaille : 

"Par tranche de 24H des appareils de mesure seront installés sur des espaces définis durant une semaine. Les analyses seront envoyées tous les jours." 


Un déménagement à la Cour d'appel 

Dans l’urgence, les magistrats ont organisé un déménagement des services et une réorganisation du calendrier et des audiences qui doivent se tenir pour l’essentiel, à la Cour d’appel mais l’affaire n’en est peut être qu’à son début. Les avocats du barreau de la Guyane ont déposé une motion dans laquelle ils évoquent un scandale : le Tribunal de grande instance est en travaux depuis 2016. Le dernier rapport amiante concernant  ce tribunal date de 2006.
Georges Bouchet batonnier ulcéré :

"Ce qui est scandaleux, c'est qu'il y ait eu un seul rapport d'expertise en 2006. Techniquement ce rapport est obsolète. Il aurait fallu refaire des analyses avant de commencer les travaux de rénovation du TGI"

 


La stupeur des magistrats

Les magistrats du tribunal ne cachent pas non plus leur surprise et leur incompréhension. L’APIJ, l’agence publique pour l’immobilier de la justice a omis de commander le diagnostic amiante avant les travaux. C'est la stupeur chez les magistrats. Mais leur priorité aujourd’hui est la continuité du service public de la justice en Guyane.
Samuel Filmiez procureur de la République explique :

"Nous sommes la partie plus importante de la juridiction, à côté de cela on a le devoir de rendre la justice" 



48 contrôles seront effectués, ils ont déjà débuté et se poursuivront ces prochains jours. Les premiers résultats sont attendus le 11 avril mais le Palais de justice restera fermé durant plusieurs semaines.

 
Publicité