publicité

La Chambre régionale des comptes demande plus d'efforts à Kourou

Les magistrats de la Chambre régionale des comptes ont rendu un avis intermédiaire sur les finances de la ville de Kourou. Ils constatent que des efforts ont été faits, mais ce n'est pas suffisant. 

Le maire de Kourou François Ringuet © guyane 1ère
© guyane 1ère Le maire de Kourou François Ringuet
  • Patrick Clarke
  • Publié le
La Chambre Régionale des Comptes confirme en effet que le retour à l’équilibre budgétaire de  Kourou, ce n’est pas pour maintenant. La date butoir pour y parvenir a été fixée au 31 décembre 2019, mais en l’état, Kourou n'atteindra pas son objectif. Les mesures de redressement prises et prévues au budget primitif de 2017 sont jugées insuffisantes.

Manque de rigueur


La commune se trouve en  déficit structurel  en raison notamment de son manque de rigueur dans la gestion de ses charges à caractère général souligne la chambre. Une carence financière aggravée par la faiblesse de la collectivité dans le contrôle de l’exécution de ses achats. Elle doit de fait, selon les magistrats, responsabiliser son encadrement sur le respect des procédures d’engagement comptable et d’achat. Le recrutement d’une directrice financière en janvier de cette année doit permettre la mise en œuvre concrète de ces procédures. L'objectif affiché, c'est d'atteindre le retour à l’équilibre de la section de fonctionnement fin 2024 au plus tard. Le maire François Ringuet doit donc continuer à serrer la ceinture communale avant de retrouver totalement le sourire.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play