publicité

Marie-Anne Clair, nouvelle directrice du centre spatial guyanais (CSG)

Le Centre national d'études spatiales vient de nommer Marie-Anne Clair à la tête du centre spatial Guyanais (CSG) à Kourou, en remplacement de Didier Faivre. Elle entrera en fonction en novembre prochain. C'est la première fois qu'une femme est nommée à la tête du CSG.

© CNES, Grimmault Emmanuel 2017
© CNES, Grimmault Emmanuel 2017
  • SL
  • Publié le , mis à jour le
Marie-Anne Clair est nommée à partir du 1er novembre 2019, directrice du Centre spatial guyanais (CSG) et restera membre du Comité éxécutif du CNES, vient d'annoncer le service de presse du centre. Elle rejoindra le CSG le 1er septembre 2019. Diplômée de l’Ecole Polytechnique Féminine et de l’Ecole spéciale des Travaux aéronautiques, Marie-Anne Clair entre au CNES à la direction des lanceurs en 1983.
Avant de devenir directrice adjointe Lanceurs de 2013 à 2016, Marie-Anne Clair a été notamment Chef de projet du spectromètre Intégral puis de la filière de microsatellites Myriade, chef du service des projets scientifiques Etudes de l’univers et sous-directrice Ballons. Depuis le 1er janvier 2017, elle est directrice des systèmes orbitaux. Marie-Anne Clair est membre de l’International Academy of Astronautics, chevalier de la Légion d’honneur, chevalier de l’Ordre national du Mérite et médaille d’argent de l’Académie de l’Air et de l’Espace. Dans ces nouvelles fonctions, Marie-Anne Clair succèdera à Didier Faivre qui fera valoir ses droits à la retraite précise le CNES.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play