Le président du Tribunal de Grande Instance de Cayenne quitte la Guyane

justice
Bruno Lavielle
Bruno Lavielle ancien président du Tribunal de Grande Instance de Cayenne ©guyane 1ère
Après trois ans passés à la tête du TGI, Bruno Lavielle dresse un bilan mitigé. Au rang des satisfactions, la rénovation du palais de justice, la numérisation des procédures, ou encore le renforcement des audiences correctionnelles et d’assises. Mais la situation reste tendue pour les effectifs.

Bruno Lavielle présidait le tribunal de Grande Instance de Cayenne depuis septembre 2013. Agé de 56 ans, c’est un magistrat expérimenté, ancien juge d’instruction, notamment en Martinique. Arrivé à Cayenne dans un tribunal délabré, il se réjouit de la rénovation en cours du palais de justice. Parmi les autres avancées qui satisfont le président du TGI : de meilleurs délais de jugement avec plus d’audiences, trois par semaine au lieu de deux en comparution immédiate et 152 jours d’audience chaque année aux assises. Mais il reste un manque de postes pour couvrir  les besoins d’abord en matière de magistrats. Pour le président Lavielle, il faut aussi un poste de juge d’instruction à Cayenneet une dizaine de greffiers et fonctionnaires de justice. Et si la rénovation du palais de justice permettra une réorganisation des services, le projet de cité judiciaire aujourd’hui enterré devra à nouveau être mis sur la table.
Bruno Lavielle quitte la Guyane le 11 août. Il bénéficie d’une promotion et devient conseiller à la cour de cassation à Paris. Un poste prisé dans la magistrature.

Le reportage de Laurent Marot et Mylène Loe-Mie