Le 4 février était la journée mondiale du cancer. Une maladie qui a touché, en 2018, Tifany Pamphile à l'âge de 16 ans. Atteinte d'un lymphome des ganglions, la toute jeune fille, élue Miss Inter Lycées 2017-2018 doit faire face à la maladie. Elle va mener ce difficile combat accompagnée de ses parents.Trois ans après, Tifany, 19 ans maintenant et étudiante, se projette dans le temps et résume son cancer comme une période de sa vie : "qui  m'a apportée en maturité et m'a ressoudée avec ma famille".

Tifany à son retour en Guyane en 2018 © Rodrigue Tisserand

 

L'histoire d'une résilience

"Je vais très bien ... j'ai évolué et suis maintenant en 2e année d'études".

Calme, sereine, posée, une belle chevelure bouclée encadrant son doux visage,Tifany Pamphile raconte ces 3 dernières années après l'annonce de son cancer en avril 2018 : un lymphome B à grandes cellules. Neuf mois de traitement, des longues séances de chimiothérapie, des semaines d'hôpital à Paris, la perte de ses longs cheveux, de ses cils et de ses sourcils, la déscolarisation, l'élève de 1ère lutte pour guérir.
La jeune fille qui avait été, quelques mois auparavant, élue Miss Inter Lycées  2017/2018 découvre, à ses dépens, sur les réseaux sociaux qu'elle n'a pas que des amis.
Mais tout cela est derrière elle maintenant. Chaque chose a été remise à sa juste place.

© TP

L'important pour Tifany est l'amour de sa famille et de ses proches, de ses chers parents qui l'ont accompagnée sans faillir et lui ont permis de surmonter cette épreuve.

Tifany et sa mère Régina © TP

En rémission, elle attend maintenant le mois d'avril pour avoir, 3 ans après sa dernière séance de chimiothérapie, la confirmation de sa guérison.

Tifany Pamphile, cultiver l'optimisme après un cancer
Tifany Pamphile,19 ans et étudiante a été victime d'un cancer à 16 ans. 3 ans après, elle évoque son cheminement vers la guérison avec l'aide de sa famille  - 

 

Une étudiante qui prépare son bachelor en marketing de luxe confinée en Guyane

En 2019, Tifany a entamé dans une école privée à Paris, un bachelor en marketing de luxe. Un cursus qui lui convient. La première année a été difficile pour la jeune fille qui se retrouve seule dans un environnement qu'elle juge parfois hostile. La compétition estudiantine lui a semblé âpre à certaines occasions.
Crise covid oblige, elle doit se confiner, se protéger davantage que les autres car ses défenses immunitaires sont encore faibles.
Pour cette deuxième année d'études, l'école ne reçoit plus les élèves en présentiel.Tifany suit donc ses cours à distance chez elle dans la maison familiale :

Ce sont des études qui me plaisent, qui me correspondent, des études d'avenir. J'apprends le chinois, je fais de nouvelles choses...


Comme d'autres étudiants, compte tenu du décalage horaire, Tifany démarre ses journées à 4h du matin et s'arrête à 13h. Un rythme devenu habituel avec de nombreuses heures devant son ordinateur, les partiels en vidéo et aucun contact physique avec les élèves et les professeurs. 

C'est compliqué, nouveau, mais on continue et on fait avec ... J'espère que tout cela s'arrangera que l'on puisse vivre normalement et pas en virtuel...

 

Tifany Pamphile, cultiver l'optimisme après un cancer 2
Tifany Pamphile, a été victime d'un cancer à 16 ans. 3 ans après, elle évoque son cheminement vers la guérison et son parcours d'étudiante  - 

 

L'envie de retrouver une vie plus humaine, moins virtuelle

Tifany en 2021 © TP

Tifany durant ce confinement obligé s'est reconnectée avec son corps. Elle fait du sport, cela contribue à son bon rétablissement.
Elle a aussi décidé de travailler afin de s'ouvrir d'autres horizons et acquérir de l'autonomie. Dans le cadre de ses études, elle a découvert toute l'importance du monde numérique. Si elle en reconnait l'utilité, elle s'interroge sur la place qu'il occupe désormais dans nos vies. Une place, à ses yeux, surdimentionnée qui nuit au lien sociétal et aux rapports familiaux.

La famille est essentielle pour Tifany. Comme toutes les jeunes filles, elle caresse des rêves qu'elle espère réaliser. Des rêves simples : s'épanouir dans sa profession, fonder une famille, avoir des enfants...
Résolument optimiste, Tifany renouvelle son message à la jeunesse :

Il faut croire en soi, ne pas se laisser influencer par les autres. Croire en ses projets, aller de l'avant et vraiment penser à soi-même et ne pas oublier ce lien familial qui est vraiment important et magique et qui pourra vous aider dans n'importe quelle situation compliquée...

 

Tifany Pamphile, cultiver l'optimisme après un cancer 3
Tifany Pamphile,19 ans et étudiante a été victime d'un cancer à 16 ans. 3 ans après, elle évoque son cheminement vers la guérison avec l'aide de sa famille  -