publicité

Le lycéen Ernso Beljour relâché après 19 jours au centre de rétention administrative de Matoury

La préfecture de la Guyane a finalement annulé la procédure d'éloignement qui concernait le lycéen Ernso Beljour après la production par son avocat de documents prouvant une filiation française. Il a été libéré le 1er octobre.

Manifestation des lycéens © JH
© JH Manifestation des lycéens
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
L'affaire de ce jeune homme haïtien scolarisé arrêté dans la rue le 13 septembre et placé en centre de rétention administrative a fait grand bruit. Ses camarades du lycée Javouhey se sont mobilisés plusieurs fois pour obtenir sa libération.
L'intervention de son avocat aura été décisive, il a fait la preuve qu'Ernso Beljour né de père haïtien, naturalisé français pouvait prétendre à rester en Guyane.  Dans son communiqué la préfecture précise :
Les éléments transmis par l’avocat de l’intéressé et recueillis par l’administration le 1er octobre 2018 ont permis d’établir que son père a été naturalisé français en 1995, mais a déclaré la naissance de son fils en 1997 auprès des autorités haïtiennes, sans déclarer cette naissance auprès des autorités françaises afin que l’enfant soit reconnu légalement en tant que français, ce qui a laissé l’enfant dans l’idée qu’il était de nationalité haïtienne, et dans l’ignorance de sa nationalité française.  
Ernso Beljour, libéré le 1er Octobre va pouvoir reprendre son cursus scolaire au lycée Anne-Marie Javouhey. 1 538 475 853

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play