publicité

Mobilisation pour une justice de qualité

Les bâtonniers et l’ensemble des syndicats de magistrats et de greffiers mobilisés pour une justice de qualité. Un mouvement national a eu lieu aujourd’hui pour dénoncer les nouvelles réformes de la ministre de la Justice, Nicole Belloubet. En Guyane aussi.

© Laurent Marot
© Laurent Marot
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le , mis à jour le

Une cinquantaine de juristes mobilisés


Ils étaient nombreux ce matin à répondre à l’appel à la mobilisation lancé par le Conseil national des Barreaux. En Guyane, avocats, greffiers et magistrats ont tenu eux aussi à manifester. Une cinquantaine de juristes, étaient rassemblés devant le Palais de Justice de Cayenne. Comme leurs homologues de l’hexagone, ils dénoncent, un manque cruel de moyens en hommes et en matériels pour assurer la bonne marche de la justice en Guyane. Mais au-delà, ils tenaient à envoyer un avertissement au gouvernement. Les magistrats ne veulent pas d’une réforme nationale de l’organisation territoriale de la justice, qui selon eux, en Guyane, ne pourrait avoir que des conséquences désastreuses.

Marie-Alice Gougis Chow Chine, ancienne  bâtonnière, porte parole des avocats explique :

"Nous voulons que la justice soit indépendante. Nous constatons l’absence de transparence de l’Etat. Nous dénonçons un manque de moyens conséquent. Nous refusons également la justice numérisée qui objectivement avec le retard de développement que nous avons ici en Guyane, ne pourra pas fonctionner. Ils veulent simplifier le système pour qu’il coûte moins cher. Chez nous, cela aura l’effet inverse".

Une réforme de la carte judiciaire


Il faut savoir que le Ministère de la Justice a lancé de nombreux chantiers sensés simplifier les procédures. Les avocats estiment que ce projet de réforme de la carte judiciaire a un seul objectif, financier. La proposition de supprimer le tribunal d’instance, proche et accessible, notamment, en est la démonstration. Certes des consultations auront lieu, mais les juristes pensent par voie de communiqué je cite « la consultation n’est évidemment que de pure façade » fin de citation. En clair, les avocats réclament un accès à la justice et au droit pour tous. Ils exigent  le maintien d’un découpage territorial de juridictions digne des attentes des justiciables.



Le reportage de Guyane la 1ère

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play