publicité

Mont Baduel : l'identification des propriétaires de parcelles se poursuit

Le mont Baduel étant un espace référencé comme "zone naturelle" depuis 1989 par la ville de Cayenne, la construction d'un quelconque édifice y est strictement interdite par la loi. Cependant, l'achat de parcelles reste possible et légal.

Photo du Mont Baduel le 06/07/2016 © Swann Vincent
© Swann Vincent Photo du Mont Baduel le 06/07/2016
  • Olivier Damone
  • Publié le
Une semaine après l’ordre d'évacuation du Mont Baduel à Cayenne en raison des risques de glissement de terrain, l’identité des propriétaires des parcelles concernées se révèle peu à peu.
Selon nos informations, les propriétaires seraient publics où privés et se partageraient plusieurs hectares. La zone étant classée « zone naturelle » depuis 1989 par la ville capitale, elle demeure, cependant, inconstructible.

Plusieurs propriétaires publics et privés

A ce jour, cinq entités se partageraient cette partie du Mont Baduel, objet de toutes les attentions aujourd’hui. D’abord la Collectivité Territoriale de Guyane, héritière du patrimoine du Conseil Général, devenant ainsi propriétaire du Collège Justin Catayée et son gymnase. Ce dernier se situe actuellement en zone rouge. Le sommet du mont, qui est resté inhabité, serait également la propriété de la CTG. par ailleurs, l’Etat possède également des parcelles à évacuer.

Un autre propriétaire a été identifié : La SEMAGU, la Société d’Économie Mixte d’Aménagement de la Guyane. Cette société a été liquidée depuis plusieurs années. Viennent ensuite les propriétaires privés, parmi lesquels, une association créée au milieu des années 90, et dénommée «SCI Tête ensemble ». Elle possède un peu plus de 2 hectares bien référencés au cadastre, achetés 2 millions de francs à l’époque selon ses membres, soit environ 305 000 euros.
Nous évoquerons dans nos prochaines éditions les conditions dans lesquelles, se sont déroulées ces transactions foncières il y a 20ans.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play