guyane
info locale

Novembre 1996 : le soulèvement de la jeunesse aboutit à la création du Rectorat de la Guyane

éducation
Rectorat de la Guyane
Le rectorat de la Guyane ©Christian Hauvette
Novembre 1996, la jeunesse guyanaise se mobilise pour l’amélioration des conditions d’enseignement. Plus de 4 semaines de mobilisation et plusieurs nuits d’émeutes plus tard le mouvement qui s’est généralisé bien au-delà des jeunes lycéens aboutit à la création du Rectorat de la Guyane.
La rentrée sociale et politique est agitée en cette année 1996. La manifestation, dans les rues, des élèves du lycée Damas  demandant des classes moins chargées le 21 octobre, intervient donc après une série de mouvements sociaux. Vient la coupure des vacances de la Toussaint. Certains pensent que le mouvement lycéen va s’essouffler, mais il se répand.

Des semaines de d'affrontements se terminent par la création du Rectorat de la Guyane

Le 7 novembre, un sit-in est organisé par les élèves de différents établissements devant la préfecture. Leurs revendications concernent leur quotidien et on ne parle pas encore d’un Rectorat pour la Guyane.  L’attroupement dégénère en affrontement avec les forces de l’ordre. Nous sommes jeudi. C’est la première nuit d’émeutes et de dégradations au centre ville de Cayenne. Les heurts vont se poursuivre jusqu’au week-end. Le retour au calme est relatif, en début de semaine, les premières condamnation d’émeutiers tombent. Des peines courtes où l’on retrouve très peu de lycéens, mais la colère l’emporte et les heurts reprennent dans la nuit du 12 novembre. La maison du procureur fera l’objet d’une tentative d’incendie cette nuit là. L’UTG appelle à une grève générale, la situation de crise s’emballe au cours d’une semaine sous haute tension. Le président de la république Jacques Chirac joue alors l’apaisement. Une nouvelle semaine commence sous de meilleures auspices. Le mardi 19 novembre François Bayrou, ministre de l’éducation nationale et Jean-Jacques de Peretti, ministre de l’Outremer arrivent en Guyane. Le lendemain, le mercredi, les discussions avec les représentants des lycéens aboutissent. L’Etat octroie un  plan de rattrapage scolaire dont la mesure la plus emblématique est la création du Rectorat de Guyane.


Nouvelles émeutes en avril 1997
Pour être complet il faut préciser que le territoire va de nouveau entrer en ébullition en avril 1997. Dans le cadre de l’enquête sur la tentative d’incendie de la maison du procureur Beck lors de novembre 96, une dizaine de personnes dont des leaders politiques de la mouvance indépendantiste et des leaders syndicaux  sont interpellées et transférées à Fort-de-France. De nouvelles nuits d’émeutes embrasent Cayenne, il y aura des blessés. Quant à l’affaire en elle-même, elle se soldera par la relax pour l’ensemble des personnes suspectées.
Publicité