Adapter la formation à la crise sanitaire : l'université de Guyane distinguée

éducation guyane
Adapter la formation à la crise sanitaire : l'université de Guyane distinguée
Le projet "Hybridation renforcée" de l'Université de Guyane est, d'une part, d'accroître l'hybridation des enseignements en multipliant les ressources pédagogiques de qualité accessibles à distance et, d'autre part, de renforcer les services et infrastructures numériques de l'université. ©Céline FLEUZIN
Vendredi 31 juillet, le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé les résultats d’un appel à projets sur l’hybridation des formations d’enseignement supérieur. Deux universités ultramarines ont été récompensées : celle de Nouvelle-Calédonie… et de la Guyane. 
Sous ses apparences encore endormies… l’Université de Guyane s’active pendant les vacances scolaires.
L’établissement est lauréat d’un appel à projet visant à permettre aux étudiants de poursuivre leur formation, quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire.
 

"Surpris oui et non car c’est un concours national et nous en sommes fiers, mais non car c’est un sujet sur lequel nous travaillons depuis plusieurs année."

Antoine Primerose, président de l'Université de Guyane


Le projet guyanais intitulé "Hybridation renforcée" s’articule autour de trois axes principaux :
- Hybdridation renforcée des formations
- Suivi à distance d’acquisition des compétences
- Réduction de la fracture numérique
 
Adapter la formation à la crise sanitaire : l'université de Guyane distinguée
Antoine Primerose, le président de l'Université de Guyane. ©Céline FLEUZIN

Objectif : repenser les formations universitaires pour effectuer un mélange entre les cours en présentielle et à distance. Et ce afin d’assurer une continuité pédagogique auprès des élèves pendant la crise de la covid-19 et la deuxième vague qui se prépare.
 

"L’université n’a pas pu fonctionner correctement ces derniers mois. Ce projet, c'est redonner des moyens pour que les étudiants puissent étudier dans de bonnes conditions."

Andrew Ramdowar, vice président du conseil académique de l'Université de Guyane

 
Adapter la formation à la crise sanitaire : l'université de Guyane distinguée
Andrew Ramdowar, vice président du conseil académique de l'Université de Guyane. ©Gaël HO A SIM

Des moyens à hauteur d’un million d’euros. Un montant qui parait élevé au premier abord mais qui ne servira pas seulement à fournir des moyens matériels aux 4500 étudiants guyanais.
 

"Surtout les accompagner dans les usages, tutorat, renforcer équipes pédagogiques avec accompagnement personnalisé. Ça  parait énorme et je pense qu’on pourra faire de bonnes choses."

Antoine Primerose, président de l'Université de Guyane


Le projet devrait être mis en application dès la rentrée prochaine, pour une durée de 18 mois.
 

Antoine Primerose, président de l'Université de Guyane, détaille ce projet destiné aux étudiants en première et deuxième année de licence. Il est au micro de Céline Fleuzin


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live