Brésil : Une cartographie coronavirus de l’Amapa

coronavirus
Une cartographie coronavirus de l’Amapa
L’avancée du Covid-19 inquiète au Brésil. Aux frontières de la Guyane, la situation de l’Etat de l’Amapa se dégrade aussi. Les autorités sanitaires ont décidé d’utiliser une cartographie en ligne qui permet à la population de suivre la progression de l’épidémie.
Grâce à cette carte en ligne, les habitants de l’Amapa peuvent désormais suivre la progression du Covid-19 au jour le jour. Les points rouges représentent les cas confirmés, les morts sont localisés par un point bleu…
La chercheuse Valderina Ferreira fait partie de l’équipe scientifique qui a mis au point ce service, conçu à partir de l’adresse postale de chaque malade.
.
Valdenira Ferreira, géologue (Institut de recherches scientifiques et technologiques de l’Etat de l’Amapa) ©Catherine Boutet

Ils regardent chaque cas confirmé, ils regardent où ces personnes vivent, dans quel quartier, dans quelle rue. On met en fait leurs coordonnées, latitudes et longitudes des cartes, pour l’entrer dans une carte.


L’anonymat de chacun est préservé, assurent les auteurs de cette cartographie. Il est pourtant possible de voir dans quelle rue se situent les malades testés positifs.
L'Amapa compte désormais plus de 3 000 cas confirmés depuis le début de l’épidémie. Celle-ci aurait débuté dans le centre-ville de Macapa et à Oiapoque.
.
Oiapoque, ville frontalière avec la Guyane

Valdenira Ferreira poursuit :

Quand on regarde la cartographie, elle a commencé au centre-ville de Macapa et aussi un petit peu à Oiapoque. Maintenant, elle est passée par d’autres endroits. Déjà autour de Macapa, il y a des petits villages autour de Macapa qui ont des cas confirmés, et il y a aussi d’autres villages qui sont loin de Macapa qui ont également des cas confirmés aussi.


L’objectif de l’Institut à l’origine de cette application est de garantir à la population la plus grande transparence sur l’évolution de l’épidémie. C’est aussi un outil destiné aux autorités de santé, qui doivent lutter contre le virus avec des moyens hospitaliers sous-dimensionnés.

Des moyens hospitaliers sous-dimensionnés

Dans le nord de l’Amapa, c’est à Oiapoque que la plupart des cas sont concentrés. Le réseau de surveillance sanitaire redoute le pire pour la région.
.
Dorinaldo Malafaia

Dorinaldo Malafaia, directeur du secrétariat de la Surveillance de la santé, Etat de l’Amapa (Brésil) :


Il y a une difficulté du point de vue de notre gouvernement et une préoccupation quant au déplacement des patients de la ville d’Oiapoque vers la capitale Macapa en cas de besoin. C’est pour cela qu’il est nécessaire de rechercher un soutien de coopération technique. Nous comprenons qu’aujourd’hui il est nécessaire qu’il y ait un maximum de coopération, dans l’objectif de contenir l’expansion du virus, notamment vers le plateau des Guyanes.


C’est à l’hôpital de Macapa qu’est décédée le mois dernier une femme de 35 ans, originaire du village de Kumenê, à Oiapoque.

Le reportage de Sébastien Laporte et Catherine Boutet

Une cartographie en ligne pour comprendre l'évolution du coronavirus dans l'Etat d'Amapa au Brésil.