Chantal Grand Bois, 1ère femme lieutenant colonel pompier de Guyane

portraits guyane
Le lieutenant -colonel pompier Chantal Grand Bois
Le lieutenant -colonel pompier Chantal Grand Bois ©Méloie Nourry

Elle est originaire de Cayenne et vient d’être promue lieutenante-colonel, Chantal Grand Bois est la première Guyanaise à atteindre ce grade. Ce 9 février, elle a été mise à l’honneur à l’occasion d’une cérémonie de prise d’arme à la caserne du Larivot, là où elle est basée.

 

Certains ont immédiatement commencé à l’appeler colonel, d’autres ont gardé Chantal…comme pour lui signifier qu’elle resterait malgré tout une collègue comme les autres avec le respect évidemment dû à son nouveau grade. Quoiqu’il en soit, Chantal Grand Bois ne s’en formalise pas.

La désormais nouvelle lieutenante colonel voit surtout dans cette évolution, tout le chemin parcouru pour en arriver là : « Je suis ravie, c’est une réelle satisfaction, c’est aussi un aboutissement après de longues années d’attente, mais avec patience », s’exclame-t-elle.

SDIS
©Mélodie Nourry

Etre pompier, un engagement familial


Originaire de Cayenne, Chantal Grand Bois a effectué une partie de sa scolarité en Guyane avant de poursuivre ses études supérieures dans l’Hexagone et obtenir un diplôme d’études approfondies (équivalent d’un Master) dans le domaine juridique. L’univers des pompiers, elle a toujours su qu’elle y viendrait : 

« Je ne perdais pas de vue que cette formation universitaire pouvait me permettre d’accéder au concours d’officier de sapeur-pompier et donc voilà, j’ai passé le concours de capitaine de sapeur-pompier professionnel. C’était fin 2000. Je venais de terminer mes études. Je l’ai beaucoup préparé et ça a été une réussite ».


Consciente que le SDIS Guyane avait besoin de renforts, elle décide alors de quitter l’Hexagone et de rentrer au pays pour prêter main-forte à ses collègues.

Si aujourd’hui elle est affectée au groupement des affaires juridiques, cela ne veut pas dire pour autant qu’elle est coupée de la réalité du terrain explique-t-elle :

« Les officiers sont également sur de l’opérationnel. Nous ne sommes pas que dans les bureaux. J’ai, comme les autres, des semaines d’astreinte, et puis si jamais il y a une intervention d’une certaine ampleur, s’il y a un besoin de renforts, nous les officiers sommes amenés à rappliquer dans le cadre d’une montée en puissance »,

 

La voie est ouverte pour les jeunes femmes qui veulent suivre son exemple


En devenant la 1ère femme lieutenante-colonel chez les pompiers, Chantal Grand Bois tient à travers son parcours, à passer un message aux jeunes et surtout aux filles : 

« J’incite tous ceux qui seraient intéressés par le métier, mais plus généralement, tous ceux qui chérissent un rêve, de se donner les moyens d’y arriver. Mon parcours personnel n’a pas été facile mais je me suis accrochée. En fait il faut se dire : pourquoi certains y arriveraient et pas moi ? Le travail paye toujours ».


Et 2 autres pompiers ont été mis à l’honneur lors de cette cérémonie de prise d’arme : le capitaine Gilles Galliot, il a été promu commandant. Et le commandant Eric Batanie qui lui aussi est devenu lieutenant-colonel comme Chantal Grand Bois.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live