L'organisation en Guyane de la prise en charge des malades placés en confinement dans l'hôtel du Fleuve à Sinnamary

coronavirus guyane
L' hôtel du Fleuve à Sinnamary accueille les patients en confinement arrivés de Grand-Santi et Saint-Georges de l'Oyapock
L' hôtel du Fleuve à Sinnamary accueille les patients en confinement arrivés de Grand-Santi et Saint-Georges de l'Oyapock ©J-G Assard
L’hôtel du Feuve à Sinnamary a accueilli il y a 3 jours ses 1ers malades atteints par le Covid-19.
Ce dimanche matin était le temps de l’explication pour le représentant de l’Etat devant des élus de Guyane inquiets et voulant comprendre précisément la situation.
 
A Sinnamary, à l’entrée de l’hôtel du Fleuve, Marc Del Grande semble bien décidé à convaincre ses invités.
Tout d’abord, les maires de Sinnamary : Jean Claude Madeleine, le sortant et Michel-Ange Jérémie, récemment élu.
A leurs cotés, le député de la seconde circonscription, Lénaïck Adam.
 
Elus et préfet de Guyane à Sinnamary
Elus et préfet de Guyane à Sinnamary ©J.G Assard

Le représentant de l’Etat a voulu rassurer les élus de la commune quant à la surveillance des malades. Des patrouilles de la gendarmerie et des veilleurs de nuit seront affectés à cette mission. Une association de la sécurité civile remplacera les responsables de l’hôtel afin qu’ils n’aient plus de contacts avec les malades.

Michel-Ange Jérémie, futur Maire de Sinnamary, attendait toutes ces précisions.

Nous avons eu des réponses qui pour l’instant peuvent garantir un bon confinement de ces personnes et surtout garantir la sécurité à Sinnamary en limitant la propagation de ce virus. Pour l’instant, nous n’avons aucun cas dans la commune.


Jean Claude Madeleine, Maire sortant de Sinnamary, est lui aussi satisfait et rassuré.

Les choses sont bien mises en place mais il fallait qu’on ait des informations pour les communiquer à la population.


Pour l’heure, l’hôtel du Fleuve accueille 13 patients, 10 en provenance de Grand-Santi et 3 venus de Saint-Georges de l'Oyapock. Lénaïck Adam ne cache pas son inquiétude quant à la menace de propagation du coronavirus sur le fleuve Maroni.

Je pense que la situation est particulièrement alarmante là-bas, surtout au niveau du contrôle des zones. On ne confine pas à Grand-Santi comme on confine à Paris. Peut-être qu’il y a un véritable drame qui est en train de se mettre en place sur le Maroni. Il faut que tous ensemble on puisse se retrouver et mettre en place une véritable stratégie.

Les logements des habitants de Grand-Santi
Les logements des habitants de Grand-Santi ©J.G Assard

Les repas servis seront confectionnés localement afin de ne pas rajouter au dépaysement des personnes confinées.
Si les originaires de Grand-Santi ont accepté d’être confinés à Sinnamary, tout le monde espère qu’ils ne seront pas plus nombreux dans les jours à venir. Marc Del Grande, Préfet de Guyane, précise pour Grand-Santi où des foyers Covid-19 ont été découverts :

Une équipe épidémiologique conduite par l’ARS est restée 48 heures sur place, on aura bientôt plus de résultats.
 

Le Préfet de Guyane a aussi annoncé un renfort des forces de l’ordre à Grand-Santi afin de mieux gérer le respect du confinement sur le Maroni.