Confinement : l’économie guyanaise enregistre un recul d’activité de 25%

économie
Le marché de Javouhey
Le marché de Javouhey ©Guyane la 1ère
Dans sa dernière publication CEROM (Comptes Economiques Rapides pour l'Outre-Mer)  l’INSEE, nous apprend que notre économie a enregistré un fort recul, entre le 17 mars et le 11 mai 2020 (date de la première période de confinement en même temps que l’hexagone).

Sur le Produit Intérieur Brut (PIB) 2020, l’impact est de -4% :


Confinement oblige, ce recul révèle une crise économique en grande partie causée par la chute de la consommation des ménages et le report des activités spatiales : « La consommation des ménages a reculé de 22 % en volume… En parallèle, les exportations, essentiellement constituées par le spatial s’effondreraient de – 75 % » selon les estimations de l’Institut.
 

Une baisse des revenus contenue :


Selon l’INSEE : « La baisse des revenus est relativement limitée, notamment grâce au mécanisme de chômage partiel et à l’augmentation des prestations sociales. Les employeurs ont rapidement mobilisé le dispositif de chômage partiel afin de maintenir leurs effectifs ou d’anticiper son recours (avec des demandes émanant de 2 050 établissements en mars et 1 960 en avril). 

Au 21 mai, les demandes sont validées pour 20 090 salariés, soit potentiellement 63 % des salariés du privé. Huit millions d’heures chômées sont demandées, soit 400 heures en moyenne par salarié... »

 

Une crise plus ou moins amortie par les dispositifs d’aides de l’état et des collectivités :


L'INSEE a calculé que le Prêt Garanti par l’État (PGE) a permis de soutenir la trésorerie des entreprises. 625 parmi elles ont bénéficié de ce mécanisme, pour un montant de 122 M€, au 12 juin 2020. La publication précise que : « D’autres mesures d’accompagnement (ont été) mises en place pour soutenir les entreprises comme les reports de charge, un fonds de solidarité, un report de paiement des dettes douanières et un remboursement d’excédent d’impôt. Au 22 avril en Guyane, des charges fiscales sont reportées et des délais de paiement octroyés pour un montant global d’environ 2 millions d’euros. »

La collectivité territoriale de Guyane et les communautés d’agglomération ont aussi abondé un fonds d’urgence économique des territoires de Guyane d’environ 10 millions d’euros. Ce fonds vise à soutenir les TPE et PME en difficultés.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live