Coronavirus: 14 nouveaux cas ce vendredi 29 mai en Guyane

coronavirus
coronavirus
©DR
La Guyane compte chaque jour de nouveaux cas de Covid-19 répartis sur de nombreuses communes du territoire.
14 nouveaux cas sont recensés ce vendredi sur 234 tests réalisés.


 

Depuis début mars, 450 cas de Covid-19 ont été confirmés en Guyane dont plus de 200 ces 2 dernières semaines. 
Les principaux foyers se situent à Saint-Georges de l'Oyapock , Camopi, Kourou, Macouria et île de Cayenne.
Aucune nouvelle personne hospitalisée aujourd'hui.

172 personnes sont à ce jour guéries, 18 personnes sont hospitalisées dont 2 en réanimation et la Guyane compte un décès.

Hier, le territoire guyanais est passé du vert à l’orange, dans la carte de France de la phase 2 du déconfinement, qui débutera mardi. Quatre critères sont désormais pris en compte pour décider du statut d’un département.
 

Pour deux variables, la Guyane n’est pas en vert.

 
Le taux de positivité des tests virologiques sur les 7 derniers jours. Le seuil de vigilance (orange) est fixé à 5 % ; le seuil d’alerte (rouge) à 10 %. La Guyane est à 11 %.
 
L’évolution du R0. Pour chaque département a été calculé le nombre de personnes contaminées par malade. En Guyane, ce taux est compris entre 1 et 1,5. C’est-à-dire que chaque malade contaminera plus d’une personne.
 

Pour deux variables, la Guyane est en vert

 
Le nombre de tests positifs pour 100 000 habitants. Le seuil de vigilance est fixé à 10 tests positifs pour 100 000 habitants et par jour, en moyenne sur une semaine. En Guyane, avec  25 à 29 tests positifs par jour, ce taux tourne autour de 8 à 9 pour 100 000. Et ce malgré l’opération de dépistage intensif à Saint-Georges et les opérations ciblées menées dans certains clusters et/ou quartiers touchés par le Covid-19.
 
La tension hospitalière sur la capacité de réanimation. Le seuil de vigilance est fixé à 40 % des lits de réanimation occupés. La Guyane, avec deux patients accueillis en réanimation pour Covid-19, est en dessous de ce seuil.
 
Covid vendredi 29 mai
Covid vendredi 29 mai ©ARS