Coronavirus : Les courbes de l'Ars expliquées

coronavirus
Coronavirus : Les courbes de l'Ars expliquées
©Guyane La Première/Emission Spéciale Covid-19
126 nouveaux cas : le nombre de patients déclarés positifs au coronavirus en 24h n’a jamais été aussi important. Dans ce contexte, les propos relativement optimistes tenus jeudi soir par Clara De Bort, la directrice de l’Agence Régionale de Santé, ont suscité de nombreuses interrogations. 
« Ce n'est pas une courbe qui représente la part de la population. C’est une courbe qui représente la multiplication des cas à partir des premiers cas. » Des propos et un schéma qui ont suscité de nombreuses interrogations.
Jeudi 11 juin, sur le plateau de Guyane La 1ere, la directrice de l’Agence Régionale de Santé, Clara de Bort, évoque le taux de reproduction du virus, c’est-à-dire le nombre de personnes qui peuvent être infectées par un malade.
Elle illustre son propos à l’aide d’un graphique qui compare la Guyane à la Corée du Sud, à l’Italie, et à l’Iran. « Nous, en Guyane, nous avons une faible multiplication contrairement à ce qu’on pourrait penser en voyant les chiffres », précise-t-elle.
Coronavirus : Les courbes de l'Ars expliquées
©Guyane La Première/Emission Spéciale Covid-19

Pour les épidémiologistes de Santé Publique France, chargés d’étudier l’évolution de l’épidémie sur notre territoire, cet indicateur n’est pas le plus évocateur pour le grand public.

Cyril Rousseau, médecin épidémiologiste (Santé Publique France)

« L’indicateur le plus simple et le plus important actuellement en Guyane, c'est le nombre de nouveaux cas quotidiens. Ce nombre de nouveaux cas quotidiens s'est infléchi à la hausse. Ce sont des personnes qui peuvent contaminer à leur tour leur entourage professionnel, amical, ou familial. Ils augmentent progressivement la charge de virus sur la Guyane, dans les différentes villes du littoral qui sont très peuplées, et donc, qui sont de plus en plus exposées à la circulation du virus »


A ce stade, pour Santé Publique France, il est encore possible de ralentir la circulation du virus. A condition d’appliquer les mesures nécessaires.
Coronavirus : Les courbes de l'Ars expliquées
©Sébastien LAPORTE

Cyril Rousseau, médecin épidémiologiste (Santé Publique France)

« Selon les communautés, selon les lieux, selon les mesures prises, et bien, la transmission peut encore être bloquée ou fortement diminuée à ce stade. Ou au contraire elle peut se donner libre cours si on n'est pas vigilant dès les premiers cas, à essayer de se mettre en quatorzaine, de mettre en quatorzaine son entourage afin de freiner cette dispersion du virus dans l’ensemble de la Guyane ».


Dans sa dernière publication hebdomadaire, datée du 11 juin, Santé Publique France indique que 13 clusters sont actifs en Guyane, dont 5 comportent plus de 10 cas.
Coronavirus : explications sur la courbe COVID 19 de l'ARS.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live