Coronavirus : la commune de Grand-Santi ciblée par une enquête épidémiologique

coronavirus guyane
Grand-Santi
L'entrée du bourg de Grand-Santi ©Nikerson Perdius
L’information a été confirmée par l’agence régionale de santé à la mi-journée. Un cas avéré Covid-19 à Saint-Laurent du Maroni serait entré en contact avec les résidents d'un kampoe de Grand-Santi. L’enquête épidémiologique est élargie au Haut-Maroni.
 
Depuis le début de l’épidémie, seuls l’Ile de Cayenne, Saint-Laurent du Maroni, Kourou et Maripasoula comptabilisaient des cas confirmés de personnes atteintes par le coronavirus.
Le temps semble pour l’heure comme suspendu à Grand-Santi.
Un homme testé positif Covid-19 et travaillant au Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais est issu d’un kampoe (un écart) non loin du bourg. C’est dans le cadre de l’enquête épidémiologique entourant ce dernier que la commune est ciblée. Des possibles personnes contacts sont recherchées.
Ce lundi, l’Agence Régionale de Santé confirme le dépistage positif et affirme qu’une campagne de dépistage est bien en cours :
 

Les investigations épidémiologiques sont compliquées par la météo, mais les premiers prélèvements sont assurés par le Centre Délocalisé de Prévention et de Soins de Grand-Santi (CDPS).


Précisons que l'enquête épidémiologique est aussi effective au sein du Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais. Jéhan Olivier Maignien, représentant de la section CDTG-CFDT:

Le personnel était inquiet même avant ce cas avéré, qui n'est d'ailleurs pas le premier.


Il dénonçait depuis le début du confinement la mise à disposition restreinte de masques FFP2. Les agents se sentaient peu protégés avec les mesures en place. Pour exemple, ils n’ont droit qu’à deux masques chirurgicaux par jour nous indique Jéhan Olivier Maignien. Une inquiétude de plus pour le syndicat qui rappelle que s’il y a suspicion de Covid-19 chez une personne, le personnel a pour consigne de traiter le patient avec une protection simple.

Les cas avérés revus à la hausse ?

Le Covid info quotidien publié par la Préfecture de la Région Guyane comptabilisait ce dimanche soir un nouveau cas après deux jours sans dépistages avérés, il s'agissait de l'homme concerné.
Ce cas signalé à Saint-Laurent du Maroni en lien avec Grand-Santi pourrait très vite livrer ses premiers enseignements.
Des dépistages lancés à Grand-Santi sont en cours d’étude, d’autres sont en train d’être acheminés à Saint-Laurent du Maroni. L’ARS précise que des résultats pourraient être connus d’ici demain.
Pour rappel, 97 personnes ont été testées Covid-19 depuis le 4 mars 2020, un premier décès a été enregistré ce lundi. En prenant en compte les patients guéris, la Guyane compterait actuellement 29 infectés par le coronavirus. 8 personnes Covid-19 sont hospitalisées et 1 personne au pronostic vital stable est toujours en réanimation.
 

Quel accompagnement sanitaire sur le Haut Maroni

Il faut rappeler que la Guyane reste le plus grand désert médical de France. Le Haut-Maroni est le symbole de cette forte disparité qui existe entre les communes de l'intérieur et celles du littoral. Les habitants de Grand-Santi sont à deux heures voire 5 cinq heures en pirogue (en saison sèche) du premier centre hospitalier. Il n’y a sur site et ce pour tous les écarts avoisinant, qu’un centre délocalisé de prévention et de soins.
Pour toute urgence, les évacuations sanitaires par les airs restent la seule alternative.  
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live