Coronavirus : le Maire de Cayenne et le Préfet de Guyane sur le marché

coronavirus guyane
Coronavirus : le Maire de Cayenne et le Préfet de Guyane sur le marché
Un débat sur fond de polémique depuis plusieurs jours, l’ouverture des marchés. Des lieux très fréquentés qui peuvent faire courir le risque de propagation du COVID-19. Le préfet s’est rendu ce matin sur le marché de Cayenne. 
 
Peu de monde ce matin dans les allées du marché , et le masque était porté par quelques personnes. C’est dans ce contexte que le préfet a rappelé qu’il n’était pas favorable à l’arrêt total de l’économie guyanaise.
Marc Del Grande préfet de Guyane :
"Nous avons besoin que les agriculteurs continuent à produire et qu'ils puissent trouver des débouchés, pour que les guyanaises et les guyanais, dans de bonnes conditions  de sécurité médicale et sanitaire, puissent venir se ravitailler."
Un avis partagé par les agriculteurs qui reconnaissent toutefois la difficulté de faire respecter les règles de sécurité
Bi Yang, agriculteur :
"C'est difficile parce que, par définition c'est un lieu de proximité, donc demander aux gens d'observer 1 mètre de distance, c'est un peu compliqué."
Un filtrage des entrées a bien été mis en place pour accéder aux boucheries, et c’est un agent de sécurité qui est chargé de la régulation. Pas plus de 20 personnes dans le bâtiment.
Marie Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne :
"On essaie de faire au mieux et si vraiment il y a des mesures beaucoup plus importantes à prendre, nous serons bien obligés de fermer."
Cayenne ouvert, contrairement aux marchés de Cacao et Matoury. Deux décisions prises par arrêté municipal que comprend le préfet, Marc Del Grande "Je comprends tout à fait que l'on ferme un marché, notamment pour éviter les déplacements entre Cayenne et Cacao."
Une économie qui ne s’arrête pas en période de confinement, les citoyens veulent bien s’accommoder de ce paradoxe, malgré la crise sanitaire. 
©G. Ho A Sim
  

    

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live