Coronavirus : le point sur les derniers dispositifs en place pour enrayer l'épidémie

santé guyane
siège ARS guyane
Face à cette menace sanitaire inédite, les autorités locales dévoilent peu à peu les déclinaisons opérationnelles des grandes lignes édictées par gouvernement. Education, économie, ou encore religion, chacun s'adapte et tente l'anticipation. 
 
Cette situation sanitaire est inédite. Les autorités doivent s'adapter et souvent anticiper afin de freiner la propagation de l'épidémie. Dans tous les domaines, des décisions sont prises. L'objectif est de prévoir afin d'être prêt si le coronavirus se propage. Les mesures annoncées par le Président de la République sont suivies à la letttre. 
 
  • Accueil des enfants des personnels soignants 

On s’en souvient, dans son discours, le chef de l’exécutif avait insisté sur la mise en place d’un accueil des enfants des personnels de santé.
Dans notre département, 6 écoles situées dans les communes de Cayenne, Kourou et Saint-Laurent ont été ciblées, elles vont permettre dès lundi d’assurer la prise en charge et l’instruction de ces élèves. Chaque cycle disposera de deux encadrants qui soumettront aux enfants les activités préparées par leurs professeurs respectifs.

 

  • Continuité pédagogique :

Les établissements scolaires devront continuer d'assurer les cours. Les enseignants pourront utiliser tous les supports nécessaires. Le rectorat prévoit soit une classe virtuelle créée par l’enseignant, afin d’échanger avec ses élèves par internet ou par téléphone ou soit des parcours « clé en main » proposés à l’élève afin d’effectuer son travail en autonomie. Un numéro dédié à l'information du grand public est mis en place à partir de lundi 16 mars : 0594 27 20 27
 

  • Veille sanitaire : 

Il s'agit de mobiliser un maximum de personnels soignants. Un renforcement de la réserve guyanaise sanitaire a été décidé par l'Agence Régionale de santé. L'ARS lance un appel aux professionnels qui n’exercent pas ou plus et voudraient venir renforcer les hôpitaux de Guyane au moment venu. Ils seront contactés selon le besoin. Chaque personne issue du milieu médical peut s'inscrire sur le site : www.reservesanitaire.fr.
 

  • Mesures en faveur des entreprises

La ministre des Outre-mer Annick Girardin s’est exprimée depuis Saint-Pierre et Miquelon. L’occasion d'évoquer la gestion de l'épidémie de coronavirus dans les territoires ultramarins...et notamment les aides aux entreprises en difficulté décidées par Emmanuel Macron.
Des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises ont donc été annoncées. Elles portent notamment sur les échéances sociales et fiscales et sont très attendues par les chefs d’entreprises. En effet nous sommes en période de déclaration des bilans de comptes et d’impôts sur les sociétés. Les transporteurs scolaires notamment seront accompagnés. Ils pourront dès lundi bénéficier du dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé. Ils pourront ainsi demander des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales.
Selon le communiqué de la préfecture "les situations les plus difficiles seront examinées individuellement et pourront le cas échéant bénéficier de remises d’impôts directs."
Enfin, une cellule de continuité économique sera mise en place. Elle se réunira ce lundi à la préfecture, afin de détailler les modalités pratiques de mise en oeuvre de toutes ces mesures au bénéfice des entreprises et de leurs salariés. Les salariés contraints de rester chez eux seront indemnisés par l’État.

 
  • Mesures dans les églises 

Les rassemblements de plus de 100 personnes seront interdits. Conséquence, la plupart des compétitions sportives, les concerts le sont aussi. Dans la plupat des Eglises évangélistes, les horaires des cultes ont été réoganisés afin d'accueillir moins de 100 personnes. De son côté l'Eglise catholique ajuste aussi son culte, en cette période carême. Le diocèse de Cayenne a décidé d’interdire l’accès des messes du soir aux fidèles, cela vaut pour l’instant uniquement pour les week-ends. L’évêque dispense par ailleurs ses ouailles des grandes paroisses, de l’obligation dominicale, l’idée est répartir la communauté en petits groupes de moins de 100 personnes. Les curés sont encouragés à proposer aux croyants d’autres modes de prière en famille et à communiquer les horaires des messes  retransmises à la radio et à la télévision.