Coup de jeune pour la carte nationale d’identité

société
nouvelle carte d'identité
©Ministère de l'Intérieur

Son changement d'apparence a commencé il y a trois ans, mais à partir du 2 août prochain, la carte nationale d’identité sera encore plus modernisée. Le gouvernement a décidé d’y ajouter, entre autres, des éléments de sécurité pour lutter contre l’usurpation d’identité.

Visuel avec reprise des symboles de la République (texte de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, drapeau français, Marianne), drapeau européen, et surtout une puce permettant un passage aux frontières facilité au sein de l’Union Européenne... la nouvelle carte nationale d’identité française (CNI) se modernise.

nou
©Ministère de l'Intérieur


Directives européennes


Une modernisation voulue et entreprise il y a trois ans déjà par le Ministère de l’Intérieur. Ce dernier, dont l’une des principales missions est la protection de l’identité, suit en fait les directives du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne.
Tous les Etats membres doivent mettre en circulation de nouvelles cartes d’identité conformes aux dispositions d’un règlement précis et ce au plus tard le 2 août 2021.

En France, ce dispositif sera donc généralisé avant cette date butoir mais des départements pilotes avaient commencé à le déployer progressivement depuis le 15 mars 2021. C'est le cas de la Guyane.

nouvelle carte d'identité
©Ministère de l'Intérieur


Utilisation de nanotechnologies
 

Lancé en 1995, l’actuel format de la carte d’identité sera ainsi remplacé petit à petit par ce document résolument plus pratique et sécurisé. De la taille d’une carte bancaire, à l’instar par exemple du permis de conduire, le document accorde une large place aux nanotechnologies.

Une puce gravée et intégrée devrait garantir une protection optimale des données à caractère personnel mentionnées comme les données biométriques, les empreintes digitales ou encore les photographies.
Selon le ministère de l’Intérieur, ces données sont stockées dans un compartiment hautement sécurisé et dont l’accès est spécifiquement encadré.

Cette technologie existe déjà sur les passeports. Elle permet de renforcer la lutte contre la fraude documentaire et l’usurpation d’identité, en vérifiant la cohérence des données figurant sur le titre et celles figurant sur la puce. C’est donc une sécurité supplémentaire pour la nouvelle carte d’identité et son titulaire légitime.

En outre, il sera toujours possible d’indiquer deux adresses au verso pour les enfants en résidence alternée chez leurs parents.

nouvelle carte d'identité
©Ministère de l'Intérieur


Les usagers qui demanderont la création d’un premier titre ou un renouvellement se verront désormais attribuer la nouvelle carte nationale d’identité.

Concernant son usage principal, il ne change pas : ce titre permet à son titulaire de justifier de son identité. Il peut également servir à son titulaire de titre de voyage, certains États (UE et hors UE) l’acceptant au même titre que le passeport. Sa validité est de 10 ans.

Les motifs de demande en vigueur restent les mêmes également : première demande, renouvellement du titre arrivant à expiration dans moins de 6 mois, renouvellement suite à une perte, un vol, en cas de changement d’état civil ou de changement d’adresse.


Pour faire une demande, plusieurs possibilités:

  • se rendre dans une mairie équipée d'un dispositif de recueil (renseignements sur le site de la préfecture https://www.guyane.gouv.fr/Demarches-administratives/Carte-nationale-d-identite-Passeport/Carte-d-identite) ou par téléphone 3939 Allô Service public)
     
  • de déposer une pré-demande en ligne sur www.ants.gouv.fr et ainsi gagner du temps en limitant ses déplacements en mairie.

Le délai de délivrance est variable en fonction de la demande de titre et s’échelonne de 7 à 21 jours en moyenne.