Coupures d'eau à Saint-Laurent du Maroni : Une réunion tendue en présence du directeur de la SGDE

Environ 35 habitants du quartier des Malgaches dont le directeur de l’agence SGDE, réunis pour trouver une solution
Les habitants de Saint-Laurent du Maroni, exaspérés par les coupures d'eau incessantes, ont tenu une réunion le 23 septembre. Richard Klock, responsable de l’agence à Saint-Laurent de la Société Guyanaise Des Eaux (SGDE), était sur place pour tenter d'apporter des explications.
Les résidents du quartier jusqu'en début de soirée ont échangé avec le responsable de la SGDE pour tenter d'obtenir des réponses

Des habitants en quête de réponses

SAINT-LAURENT DU MARONI - Depuis des années, les résidents endurent des coupures d'eau, mais la situation s'est nettement dégradée ces deux derniers mois. La majorité des personnes présentes à la réunion, résidant ou travaillant sur l'avenue Gaston Monnerville, ont partagé des témoignages poignants. Les conséquences sont multiples : stockage d'eau, problèmes d'hygiène, invasion de nuisibles, et des difficultés accrues pour les enfants et les femmes enceintes.

Le lycée Raymond Tarcy à Saint-Laurent-du-Maroni

Des institutions en crise

Le lycée Raymond Tarcy et le café associatif Bois Canon sont parmi les établissements les plus touchés. Les élèves ne peuvent plus accéder aux sanitaires, la cantine doit s'adapter en stockant de l'eau, et le café ne peut plus assurer l'hygiène nécessaire pour ses clients.

Richard Klock tente de répondre aux nombreuses questions d'inquiétude des habitants

La SGDE face aux critiques

La présence de Richard Klock, directeur de la SGDE, lors de cette réunion, montre l'ampleur de la crise. Les habitants, se sentant méprisés par le manque de communication de la SGDE, ont cherché des réponses. Richard Klock a évoqué des branchements illégaux dans les quartiers informels de Colombie et Chekepatty, ainsi que des fuites sur le réseau. Il a également mentionné l'intervention d'équipes de Cayenne pour aider à résoudre le problème.

Les travaux en cours sur le pont de la Balaté sont au cœur du problème

Les travaux du pont : une cause majeure

Les travaux en cours sur le pont de la Balaté sont au cœur du problème. Ces travaux, destinés à augmenter la capacité de tuyauterie pour fournir un débit d'eau plus important, devraient permettre d'améliorer la distribution d'eau. Cependant, leur durée, s'étendant sur plusieurs mois, aggrave la situation actuelle, rendant le château d'eau de Paul Castaing incapable d'alimenter pleinement les secteurs touchés par les coupures.

La piscine municipale est fermée jusqu'à nouvel ordre

Des solutions temporaires

La décision de fermer exceptionnellement la piscine municipale de Saint-Laurent suscite de nombreuses interrogations parmi les habitants. Utilisée régulièrement par le public, les écoles, collèges et lycées, cette infrastructure est essentielle pour de nombreuses activités associatives. De plus, avec la reprise imminente des compétitions de natation, les conséquences de cette fermeture pourraient être lourdes pour les athlètes et les associations locales. La durée de cette fermeture reste, pour l'instant, une préoccupation majeure pour la communauté.

La réunion du 23 septembre a mis en lumière une volonté collective des habitants de Saint-Laurent du Maroni de ne plus rester passifs face à la crise de l'eau. Au-delà des témoignages et des frustrations partagées, l'objectif principal était de rassembler la communauté pour réfléchir ensemble aux actions concrètes à mener. Cette mobilisation citoyenne montre une détermination à trouver des solutions et à faire entendre leur voix auprès des autorités compétentes.

Une mobilisation citoyenne en quête d'actions