Covid-19 : les infirmiers libéraux de Guyane contre l'obligation vaccinale écrivent au Conseil constitutionnel

coronavirus guyane
Les infirmiers libéraux écrivent au Conseil Constitutionnel
©Guyane la 1ère
Les infirmiers libéraux guyanais déposent leur contribution au Conseil constitutionnel. Ils dénoncent l’obligation vaccinale annoncée par le gouvernement.

Les infirmiers libéraux guyanais déposent leur contribution au Conseil constitutionnel. Ils dénoncent l’obligation vaccinale annoncée par le gouvernement. En effet les personnes travaillant dans le paramédical seront elles aussi dans l’obligation à partir du 15 septembre d'être vaccinées pour pouvoir exercer leur profession.

80% des personnels de santé ne sont pas en faveur de l'obligation vaccinale

Mylène Mathieu, présidente de l'Union régionale des professionnels de santé libéraux affirme : 80% des personnels de santé ne sont pas en faveur de l'obligation vaccinale". 
Aussi, ces professionnels ont décidé précise Mylène Mathieu de : "porter leurs contributions auprès du Conseil constitutionnel ... de lui faire remonter la situation particulière de l'offre de soins en Guyane... ".
La réponse du conseil interviendra le 5 août mais déjà cles infirmiers libéraux menacent, en cas de réponse négative, de déposer les blouses le 16 septembre.

Le reportage de Pierre Tréfoux

Contre l'obligation vaccinale les infirmiers libéraux écrivent au conseil constitutionnel pour alerter sur la situation particulière de la Guyane