Covid-19 : les mesures de freinage se durcissent pour l'île de Cayenne et les Savanes à partir de samedi

coronavirus guyane
Guyane : les mesures se durcissent pour l'île de Cayenne et les savanes à partir de samedi
©Préfecture de la Guyane
Une zone rouge est tracée en Guyane : Cayenne, Kourou, Macouria, Matoury, Montsinéry-Tonnegrande, Rémire-Montjoly, Roura, Sinnamary. Dés samedi dans les 8 communes du périmètre, les restrictions de circulation sont renforcées avec un couvre-feu de 19h à 5h tous les jours. Et des activités limitées.

Huit communes qui abritent à elles seules 62% de la population de la Guyane. Huit communes placées sous un presque embargo dès samedi 21 août. La faute, selon les autorités préfectorales et le dernier arrêté du jour, à une propagation rapide du virus ces derniers jours dans cette zone : 195 des 225 cas positifs détectés ce jour sur les 1725 tests réalisés en 24 heures. 

En zone rouge, déplacements limités tous les jours de 5h à 19h


A Cayenne, Kourou, Macouria, Matoury, Montsinéry-Tonnegrande, Rémire-Montjoly, Roura, Sinnamary les déplacements en journée sont limités et sous réserve de présentation d'une attestation valable à télécharger sur l’application AntiCovid, et pour l'instant pour 15 jours. Comme un couvre-feu qui n'ose pas dire son nom.

De 5 h du matin à 19 h, en zone rouge, du lundi au dimanche, tous les déplacements hors du lieu de résidence doivent se faire en évitant les regroupements et être donc justifiés.
En zone verte, les horaires de couvre-feu s'appliquent tous les jours de la semaine, de 21 h à 5 h du matin.

"Oui" à l'ouverture des lieux de culte...


Les motifs de déplacements autorisés sont les suivants :

  • se rendre sur le lieu d’exercice ou de recherche d’une activité professionnelle et déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
  • se rendre dans les établissements ou services d’accueil de mineurs, d’enseignement ou de formation pour adultes ;
  • se rendre sur le lieu d’organisation d’un examen ou d’un concours ;
  • déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité, des retraits de commandes et des livraisons à domicile ;
  • déplacements pour effectuer des consultations, examens, actes de prévention et soins ne pouvant être assurés à distance et pour l’achat de médicaments ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, pour la garde d’enfants, ainsi que pour les déménagements ;
  • déplacements des personnes en situation de handicap et, le cas échéant, de leur accompagnant ;
  • déplacements, dans un rayon maximal de dix kilomètres autour du domicile, liés soit à la promenade, soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective ;
  • déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ou pour se rendre dans un service public ou chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance ;
  • participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ;
  • déplacements à destination ou en provenance d’un lieu de culte ;
  • participation à des rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public qui ne sont pas interdits (article 3 de l’arrêté préfectoral);
  • déplacements liés à des transferts vers ou depuis l’aéroport.

De 19 h à 5 h du matin, aucune dérogation de déplacement n’est autorisée, exception faite pour les urgences de santé, familiales ou professionnelles.

.... mais les bars, restaurants et musées fermés en zone rouge


Afin de limiter les déplacements et regroupements favorisant les contaminations à la Covid-19, certains établissements recevant du public sont fermés :

  • restaurants et débits de boissons (sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le room service des restaurants et bars d’hôtels et la restauration collective en régie et sous contrat) ;
  • établissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire ;
  • salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, sauf pour les salles d’audience des juridictions, les crematoriums et les chambres funéraires ;
  • établissements sportifs couverts ;
  • établissements de plein air ;
  • chapiteaux, tentes et structures ;
  • salles de danse et salles de jeux ;
  • musées, salles destinées à recevoir des expositions à vocation culturelle (scientifique, technique ou artistique, etc.), ayant un caractère temporaire ;
  • bibliothèques, centres de documentation et de consultation d’archives, sauf pour le retrait et la restitution de documents réservés.

Activités autorisées en zone rouge


Par dérogation, les établissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire, ainsi que les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, sont autorisés à ouvrir pour l’accueil de certains groupes ou activités :

  • les groupes scolaires et périscolaires, sauf pour leurs activités physiques et sportives, et les activités sportives participant à la formation universitaire ;
  • toute activité à destination exclusive des mineurs, à l’exception des activités physiques et sportives ;
  • l’activité des sportifs professionnels et de haut niveau ;
  • les activités physiques et sportives des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées ;
  • les formations continues ou des entraînements obligatoires pour le maintien des compétences professionnelles ;
  • les épreuves de concours ou d’examens ;
  • les événements indispensables à la gestion d’une crise de sécurité civile ou publique et à la continuité de la vie de la Nation ;
  • les assemblées délibérantes des collectivités et leurs groupements et les réunions des personnes morales ayant un caractère obligatoire ;
  • l’accueil des populations vulnérables et les activités en direction des publics en situation de précarité ;

Les établissements sportifs de plein air peuvent accueillir du public pour ces mêmes activités, ainsi que pour :

  • les activités physiques et sportives des groupes scolaires et périscolaires ;
  • les activités physiques et sportives à destination exclusive des personnes mineures ;
  • les activités physiques et sportives des personnes majeures, à l’exception des sports collectifs et des sports de combat.

Quid du Pass sanitaire ?


A noter que dans ce nouvel arrêté, il n'est nullement fait mention du Pass sanitaire et d'un assouplissement des mesures pour les personnes titulaires du-dit pass. Et ce sur un fond de campagne pour la vaccination

Une absence qui sera donc d'autant plus difficile à accepter pour les socio-professionnels, tels les restaurateurs ou les cafetiers. Depuis plusieurs semaines, afin de maintenir leur activité et les emplois qui leur incombent, ils réfléchissent et investissent à la mise en place de ce dispositif, de matériels pour le contrôle des pass et l'assainissement des espaces.

L’instauration brutale de ces mesures donnerait ainsi un sérieux coup de frein immédiat à plusieurs activités économiques en Guyane à défaut, pour l’instant, de ralentir la propagation du virus.

Thierry Queffelec, préfet de Guyane, invité du JT soir du 19 août 2021 s'exprime sur les nouvelles mesures de freinage prise pour ralentir la propagation du covid sur le territoire