Covid: hôpital de campagne et personnels déployés en Guyane

coronavirus
Rodolphe Alexandre en conf
©KS
A la demande des élus de Guyane, le gouvernement dépêche de nouveaux moyens en Guyane pour lutter contre la propagation du coronavirus. La ministre des outremer arrive mardi avec dans ses bagages un hôpital de campagne et des soignants. 

Dimanche en fin de matinée, c’est lors d'un entretien téléphonique entre le président de la collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre et, la ministre des outre-mer que l’info est tombée : Annick Girardin se rend en Guyane pour un voyage officiel à compter de mardi.
Après des discussions depuis plusieurs jours déjà et, des demandes répétées d’élus de Guyane (parlementaires et élus territoriaux), c’est donc au président de la CTG que la ministre a réservé l’info de son arrivée en Guyane dans 48 heures.
drive test
Parmi les objectifs à court terme, pouvoir effectuer jusqu'à 2.000 tests chaque jour. ©JGA


La situation sanitaire sur le territoire guyanais avec 2441 cas confirmés depuis le 4 mars et une circulation non maîtrisée du virus obligent donc à réagir avec des moyens importants qui viendront de France hexagonale.
Pour la ministre, Annick Girardin

Nous devons travailler à une nouvelle stratégie en Guyane pour faire face à la pandémie. La réponse du gouvernement est de travailler ensemble à une nouvelle stratégie à mettre en place après la montée forte de l’épidémie et la circulation du virus sur le territoire.

 
Cargo militaire
Un Airbus 400M est attendu à l'aéroport Félix-Eboué dans les prochaines heures. Cet avion militaire de transport polyvalent devrait assurer le transfert de plusieurs tonnes de matériels pour la lutte contre la pandémie.

Après avoir réclamé des moyens et un soutien fort du gouvernement, Rodolphe Alexandre a évoqué à nouveau la situation de la Guyane lors de cet entretien téléphonique

La situation devient alarmante et nous aurons une décision grave à prendre à propos d’une nouvelle période de confinement…

Des personnels de santé, des spécialistes des situations de crise, de l'ingienerie seront affectés en Guyane sous peu pour faire fonctionner la machine hospitalière et de suivi des malades.
Mais à côté du traitement sanitaire se pose la question du confinement généralisé. Les avis divergent à propos d’un nouveau confinement avec la crainte de voir l’économie du territoire s’effondrer.
Selon les estimations, ce sont 40 à 60% des entreprises qui pourraient disparaître. Le poids de l’économie et des emplois sont pris en compte dans les réflexions même si pour l’heure, les décideurs espèrent avant tout une réaction massive de la population avec une appropriation des gestes-barrières pour inverser la courbe des cas de Covid.

Un hôpital de campagne installé à Cayenne dans les prochains jours

Et parmi les demandes formulées et répétées en ce dimanche auprès de l’hôte de Medetom, il y a cet hôpital dit de campagne souhaité

je vous l’ai demandé depuis plusieurs jours déjà, il nous faut un hôpital du style de celui qui a été installé à Mulhouse avec les moyens pour son fonctionnement car nous allons bientôt atteindre les 3.000 cas, il faut absolument inverser cette tendance

a martelé Rodolphe Alexandre auprès de son interlocutrice.
Sans laisser de doute, Annick Girardin a vite confirmé que des moyens seraient dépêchés dans les prochaines heures à Cayenne

Il y aura un hôpital de la sécurité civile installé sur place. Il aura une capacité de 20 lits ce qui va permettre de laisser le Centre hospitalier complètement disponible en matière de lits pour l’accueil  des patients Covid

Pas de confinement généralisé pour l'heure mais...

Même à la rue Oudinot, la question d'un éventuel confinement est entendue mais la représentante du gouvernement a indiqué être une ministre de proximité, se refusant à prendre une décision derrière un téléphone.
Dès son arrivée mardi, la ministre a souligné être prête à débuter les discussions avec les acteurs locaux pour évaluer la situation et ainsi prendre des décisions avec les acteurs du territoire. Pour l'heure, pas de confinement mais d'autres mesures pourraient tout de même être annoncées pour faire barrage au virus et sa propagation.
Rodolphe Alexandre
Rodolphe Alexandre, le président de la CTG, se satisfait des informations données par la ministre avec notamment le déploiement d'un hôpital de campagne avec sa logistique de fonctionnement. ©GHAS

Le président de la CTG s’est dit satisfait de ce déploiement de moyens mis en œuvre pour son territoire. Mais les deux interlocuteurs sont d’accord pour reconnaître que sans la population de Guyane et une réponse massive de sa part, « la guerre » risque de durer et c’est donc « un appel au peuple » qui est lancé. Même si des moyens conséquents sont développés, l’implication de la population s’avère fondamentale pour compléter le dispositif.
Annick Girardin ministre des OUtre-mer en Guyane le 23 juin arrive avec des renforts
Les Outre-mer en continu
Accéder au live